4 mois après l'attentat de Strasbourg, un engagement contre la radicalisation

Publié le 11/04/2019 à 12:05 - Mise à jour le 11/04/2019 à 18:38

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
4 mois après l'attentat de Strasbourg, un engagement contre la radicalisation Edouard Philippe et 8 ministres au gymnase Reuss. @Top Music

Le Premier ministre Edouard Philippe et huit autres ministres étaient en déplacement ce matin au Neuhof à l'occasion d'un comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation qui s'est tenu dans le gymnase Reuss.

Le Premier ministre a déclaré : "Nous avons voulu tirer les leçons de cet attentat. Il peut exister un continuum entre la délinquance, la radicalisation, et évidemment le terrorisme. Je ne dis pas que la délinquance conduit nécessairement au terrorisme. "

Ce matin, nous avons consacré une partie de nos échanges à un retour d’expérience sur le parcours de l’auteur de l’attentat de Strasbourg. Signalé à 8 ans par l’Education nationale, il a été condamné pour la première fois à 14 ans, a subi sa première peine de prison à 16 ans ; à la fin de son parcours, on compte un total de 24 condamnations et de 7 ans d’emprisonnement auxquels s’ajoutent des peines prononcées en Allemagne et en Suisse. Ce que met au jour son passage à l’acte c’est l’incapacité collective des acteurs à freiner une dérive inquiétante, à freiner une dérive délinquante qui s’est in fine confondue avec un parcours de radicalisation, a précisé Edouard Philippe.

En un peu plus d'un an en France, quatre écoles musulmanes hors contrat, sept lieux de culte et 89 petits commerces ont été fermés dans le cadre de la lutte contre l'islamisme radical et la radicalisation. 

Parmi les ministres présents au gymnase Reuss : le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, la ministre de la Justice Nicole Belloubet, la ministre des Sports Roxana Maracineanu, la ministre à l'Egalité homme-femme, Marlène Schiappa. Les 9 ministres ont dressé un bilan du dispositif de prévention de la radicalisation "Prévenir pour protéger"


 

Le comité interministériel réuni au gymnass Reuss / @Laurent Réa/Dna

Avant la réunion du comité interministériel au gymnase Reuss, Edouard Philippe s'est rendu à 9h à l'association "SOS Aide aux habitants" à la rencontre d'une équipe pluridisciplinaire de psychologues, chercheurs, travailleurs sociaux, pour la prise en charge des jeunes en prévention de la délinquance et de la radicalisation. Aussi le Premier ministre est allé à la rencontre des habitants sur le marché allée Reuss. 

Edouard Philippe avec les membres de l'association SOS Aide Aux Habitants / @Laurent Rea/DNA

Des ministres poursuivent leur déplacement demain en Alsace

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, se rendra ce vendredi au Mulhouse Olympique Natation et à Cernay pour la pose de la première pierre de la piscine. Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur rencontrera ce vendredi le président de l’Université de Strasbourg et présentera un dispositif d’accueil des étudiants étrangers.


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.