La police vous propose de mener l'enquête

Publié le 29/07/2019 à 05:30 - Mise à jour le 29/07/2019 à 05:34

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
La police vous propose de mener l'enquête La Police Nationale 67 recherche des volontaires à Strasbourg pour participer à l'enquête. / @Top Music

Une enquête nationale est réalisée sur la qualité des relations entre les citoyens et les forces de sécurité intérieure. Dans le cadre du déploiement de la police de sécurité du quotidien à Strasbourg, des agents vont à la rencontre des citoyens pour les inciter à participer à cette enquête, dirigée par une équipe de chercheurs indépendants de l'Université Savoie Mont-Blanc.  

Quel est votre opinion sur la police ? C'est dans les grandes lignes la question qui sera posée. Pour garder toute neutralité, c'est l'institut indépendant de l'Université Savoie Mont-Blanc qui dirige cette enquête et qui analysera ensuite les réponses des sondés, c'est ce que précise Joël Irion, le chargé de communication à la Police Nationale 67. 

[Le but] c'est d'inviter les gens à s'inscrire dans cette enquête, ce sondage. On ne recueille absolument pas le ressenti des gens, juste quelques éléments pour constituter un panel. Dans les jours à venir, ces personnes seront contactées soit par téléphone soit par internet par cet institut de Savoie Mont-Blanc, qui va procéder à cette enquête en tout neutralité.

 

Opération "tractage" sur la place Broglie (Strasbourg) pour inciter les citoyens à participer à l'enquête. / @Top Music

Les réponses de l'enquête permettront aux forces de l'ordre de mieux comprendre les attentes des citoyens et de s'améliorer, c'est ce que pense Eric, chef brigadier du GSP (Groupe de Sécurité de Proximité) à Strasbourg : 

Quand il se passe des attentats comme ceux du mois de décembre, le premier mois les gens sont plus attentifs à notre travail et viennent spontanément nous remercier de notre action. Après la vie reprend son cours et puis on oublie et comme tout le monde, quand on est pas content on le dit, mais quand on est content on ne le dit pas. Je pense que le citoyen ne vient pas spontanément au commissariat nous dire ce qu'il attend de notre travail, donc cette enquête va permettre de faire ressortir les points qu'on doit améliorer. 

Il est également possible de s'inscrire sur le site eqp19.fr pour répondre à cette enquête. 

 

 

 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.