Le quotidien d’un maire : à Villé

Publié le 04/03/2020 à 06:00 - Mise à jour le 03/03/2020 à 11:36

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Le quotidien d’un maire : à Villé Le maire de Villé avec son bras-droit, le secrétaire général. / @Top Music

André Frantz est maire de Villé depuis 2001. Après trois mandats, il a décidé de ne plus se représenter aux élections municipales. Selon lui, il faut être passionné pour être maire.

"Je suis très ancré dans la vallée, dans le territoire", explique André Frantz, dont la famille depuis des générations habite à Villé. Celui qui est devenu maire de Villé en 2001 n’était auparavant  pas au conseil municipal, il a tout appris sur le tas et grâce aussi à l’Association des maires du Bas-Rhin qui propose aussi des formations. "Il faut avoir la passion de la fonction, on représente quand même l’Etat".

Déjà il faut avoir la passion, aimer les gens, aimer les rencontres et puis évidement traiter au quotidien les différents dossiers, préparer les nouveaux projets pour faire avancer la commune.

La passion de la fonction

Après trois mandats, 19 ans à la tête de la mairie, André Frantz, âgé de 69 ans, a décidé d’arrêter : "La passion est toujours là, mais la vie de famille on la met quand même beaucoup entre parenthèses. J’ai deux charmantes petites-filles que je pourrais voir plus souvent…je ferai aussi plus de vélo !".

Alors pour ma part, il n’y a quasiment que du positif. Et le négatif j’aime bien l’oublier. Donc aujourd’hui ce qui m’importe c’est de montrer qu’on a quand même réalisé des projets relativement importants. Je termine mon 3ème mandat. Donc je pense qu’il y avait quand même une certaine adhésion de la population aux différents projets.

Le maire de Villé passe tous les jours à la mairie. / @Top Music

Un travail au quotidien

André Frantz est en mairie chaque jour mais aussi à l’extérieur, proche de la population. Il sait aussi que le maire ne peut pas tout gérer seul, "mais il doit être informé de tout". "Le secrétaire général, c’est mon bras-droit, on a une relation très sereine". Le maire peut aussi compter sur ses trois adjoints et ses conseillers municipaux. En presque vingt ans, le maire de Villé a aussi ressenti que le budget était plus difficile à boucler et que les tâches administratives augmentaient.

Effectivement le problème de la responsabilité est un grand sujet. On ne peut pas tout maîtriser et chaque fois, ça retombe toujours sur le maire. Alors est-ce qu’il y a un manque de vocations ? Evidement quand on voit dans certaines communes qui n’ont plus trouvé de leader, mais en général on trouve toujours une tête de liste. Et ça sera toujours intéressant de gérer une commune, de voir l’évolution, de préparer des projets pour faire avancer la commune.

André Frantz ne retiendra que les aspects positifs de ses mandats de maire de Villé. Il espère que d’autres seront motivés et passionnés pour gérer une commune.


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.