"Un Mademoiselle s'il vous plaît" : le cocktail qui vous met en sécurité

Publié le 08/03/2020 à 11:44

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Eva, Lisa, Aliénor et Romane ont créé l'association Mad'Emoiselle pour lutter contre le harcèlement que subissent les femmes au quotidien dans les espaces publics. /@Top Music

A Strasbourg, quatre jeunes étudiantes en deuxième année à l'EM Strasbourg Business School ont décidé de créer une boisson fictive, le "Mademoiselle", qui permet aux femmes se sentant en danger, d'alerter le personnel du bar ou du restaurant. 

"On a été choqué par les statistiques sur l'insécurité des femmes dans l'espace public, on a donc décidé de créer l'association Mad'Emoiselle", Lisa, accompagnée de ses trois amies, nous raconte comment est née l'assocation créée en novembre 2019. 

Les quatres jeunes femmes, étudiantes à l'EM Strasbourg, ont mis en place un concept de cocktail fictif, le "SOS Mademoiselle", qui permet aux femmes se sentant en insécurité dans un bar ou dans une boite de nuit, d'alerter le personnel en commandant cette boisson. La victime est alors directement placée en lieu sûr et un agent de sécurité intervient. 

Pour le moment, une treintaine d'établissements strasbourgeois ont répondu présent à la demande de partenariat, ils ont une affiche sur leur vitrine et dans les toilettes des femmes pour montrer que dans ce lieu, les femmes peuvent commander un "Mademoiselle". Mais Lisa voit plus grand pour ce projet : "Notre but, c'est de récolter le plus de partenariats sur Strasbourg pour vraiment unifier tout ça à l'ensemble de la ville. Et puis après, on aimerait étendre le concept à des villes proches, d'autres grandes villes, Schiltigheim ou même Mulhouse par exemple. Sur le long terme, c'est le Grand Est et en dehors qu'on vise avec des villes comme Nancy ou Dijon."

A celles et ceux qui pensent qu'à trop faire la promotion du cocktail au nom de code, on détruit le concept, Lisa rassure en disant que le but qui est d'alerter le personnel d'une mise en danger est conservé grâce à la commande rapide d'une simple boisson, et que la personne qui pose problème ne recommencera pas, même s'il connait le concept. "C'est aussi un sentiment de sécurité qu'on a redonné aux filles qui n'osaient plus sortir. Elles savent dans quels établissements elles sont protégées, quels établissements sont en alerte", conclu Lisa. 

La soirée de lancement du projet a eu lieu ce vendredi 6 mars au bar partenaire "Le Barberousse". 

 

L'affiche que l'on peut voir dans les toilettes des femmes, dans les établissements partenaires".

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.