Deux nouveaux pensionnaires au Zoo de Mulhouse

Publié le 07/07/2020 à 14:56 - Mise à jour le 07/07/2020 à 17:33

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Deux nouveaux pensionnaires au Zoo de Mulhouse Manado, le tapir malais, sera bientôt rejoint par une femelle en provenance de Singapour. /@Top Music

Un macaque à crête et un tapir malais cohabitent dans le même enclos sur la route d'Asie au Parc zoologique et botanique de Mulhouse

Parmi les 170 espèces animales présentes dans le parc, il y en a deux qui intriguent. Le macaque à crête nommé Elias et le tapir malais Manado, fraîchement arrivés. Ils ont été placé dans le même enclos pour tenter de recréer leur environnement naturel. À travers cet enclos mixte, Brice Lefaux, vétérinaire et directeur du parc, veut faire comprendre aux visiteurs "qu’un écosystème, c’est avant tout des interactions et un équilibre".

L'arrivée de ces deux animaux a coûté au parc et à la ville de Mulhouse 630 000 euros. Le zoo s'implique dans la conservation de ces espèces, notamment avec de nombreuses naissances récentes. Brice Lefaux nous en dit plus sur ce rôle. 

"Cet été, on a de nombreuses naissances d’espèces qui sont menacées dans la nature comme les panthères nébuleuses ou les loutres d’Asie. C’est notre rôle de pôle de conservation et de connaissance qui est mis en avant à travers ces espèces menacées. Après, ce sont les enclos qui comptent pour beaucoup et le fait qu’on végétalise et qu’on mette les animaux dans des environnements les plus naturels, pour qu’ils puissent eux-mêmes exprimer des comportements naturels. C’est ce qu’on a réussit à faire. Avec le dernier espace qu’on ouvre, qui est une rénovation d’enclos, avec une espèce toute nouvelle qui est le tapir malais qui revient au zoo et une espèce qu’on a jamais eu qui est le macaque de Sulawesi. Ces deux espèces vont être réunies au sein d’un même enclos pour pouvoir sensibiliser sur la disparition de la biodiversité et la déforestation en Indonésie." 

Prochainement, le tapir Manado sera rejoint par une femelle de Singapour, dès que les conditions sanitaires le permettront. Deux femelles en provenance d'Angleterre devraient également rejoindre Elias, le macaque à crête. 

Des espèces parmi les plus menacées au monde 

Ces deux animaux font partie des espèces menacées, en danger critique sur la liste rouge de l'UICN. Le macaque à crête est l'un des primates les plus menacés au monde, avec actuellement moins de 6 000 individus à l'état sauvage. Selon le parc, "80% des effectifs ont disparu en 40 ans, suite à la déforestation et la croissance humaine". En plus, la chasse de ce singe fait partie du folklore local et sa viande est servie lors de fêtes traditionelles. 

Du côté du tapir malais, la population s'est réduite à moins de 50%, à cause de la déforestation et de la plantation de palmiers à huile. 

La route d'Asie 

Pour la saison estivale qui commence, le parc a décidé de présenter des animaux asiatiques à travers cette "route d'Asie". Vous pourrez, en plus du tapir et du macaque, découvrir les gibbons à favoris et l'enclos mixte des pandas roux avec les muntjacs de Chine et les loutres naines. 

Des animaux situés aux quatre coins du parc, que vous allez rencontrer au fil de la balade. 

Le macaque à crête dans son enclos. /@Top Music  

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.