Le skate, ça s'apprend à l'école NL Rolling School à Strasbourg

24 septembre 2020 à 15h05 par Rédaction

TOP MUSIC
Des cours de skate, trottinette et roller sont proposés dès 6 ans par l'école NL Rolling School. / @

Le club NL Rolling School propose des cours de skateboard, trottinette et roller freestyle à Strasbourg. Ces cours sont adressés aux enfants à partir de 6 ans. Une manière de découvrir cette pratique de la culture urbaine dans un cadre plus sécurisé.

Depuis 2018, l’école NL Rolling School accompagne les jeunes dans l’apprentissage des différents sports de glisse. Des cours de skateboard, trottinette et roller y sont proposés. Dès 6 ans, les enfants peuvent alors venir pratiquer cette discipline, et apprendre à réaliser des figures.

Tous les mercredis après-midi, les enfants de la NL Rolling School se retrouvent au gymnase Twinger à Koenigshoffen ou au skateparc de la Rotonde. Les débutants peuvent venir s’initier aux sports de glisse de 16h à 18h : ils y apprennent à rouler, à se déplacer et à tomber. Le second cours, de 17h à 18h est dédié aux enfants déjà initiés : ils viennent alors apprendre à faire des tricks (des figures). Ces cours sont encadrés par des professionnels, qui assurent la sécurité des jeunes, comme Yannick Burg, moniteur bénévole.

Un cadre rassurant pour les parents : l’école NL Rolling School permet aux enfants d’apprendre la discipline tout en étant encadrés par des professionnels. Autrefois, le seul moyen de maîtriser ces sports de glisse était la pratique en skatepark extérieur : un lieu pas toujours rassurant pour les parents. L'école veut apprendre aux enfants à ne pas se mettre en danger : des échauffements sont proposés en début de séance, les élèves doivent porter casque et protections et des équipements de sécurité sont mis en place pour éviter toute blessure. 

Une discipline très tendance

Les sports de glisse redeviennent particulièrement tendance depuis quelques années. Cette année, l'école enregistre 35 licences contre 8 l’an dernier. Une popularité qui devrait s'accroître cette année encore : pour la première année, le skateboard est une discipline présentée aux Jeux Olympiques de Tokyo, de quoi lui donner plus de visibilité. Pour Yannick, c'est une aubaine : 

"Les Jeux Olympiques ont besoin du skate pour relancer leur médiatisation : à un moment, certains sports qui y sont proposés commencent à tomber dans l'oubli. Ils se sont dit "on va mettre le skate aux JO pour attirer des spectateurs". Je ne pense pas que le skateboard ait besoin des Jeux Olympiques, mais c'est plutôt l'inverse". 

Le skateboard redevient très populaire grâce aux réseaux sociaux, notamment Instagram. Plus qu’un loisir, le skate est décrit par ses adeptes comme une manière de vivre, de penser ou de s’habiller.

" Les skateurs se sont appropriés Instagram. Le skate n'est jamais vraiment mort, mais aujourd'hui, avec les réseaux sociaux, on peut dire qu'on en parle beaucoup plus."

Les filles aussi d'intéressent davantage à la discipline, jusqu'alors essentiellement masculine. À l'école NL Rolling School, elles représentent 50% des effectifs, et il n'y a aucune barrière de sexe. Des "Girl sessions" sont organisées chaque mois : des cours pour les filles encadrés par Isabelle Koehling.