Plaque d'immatriculation : vous avez choisi le logo A coeur

2 novembre 2020 à 18h51 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
Le logo A coeur a été choisi après consultation. /CD67

C’est le A en forme de cœur ou de bretzel qui a été choisi pour figurer sur vos plaques d'immatriculation, après consultation. 58 000 Alsaciens y ont participé.

Voici le communiqué du Conseil départemental du Bas-Rhin : 

Avec la naissance de la Collectivité européenne d’Alsace (CeA), le 1er janvier 2021, un marqueur alsacien sera à nouveau apposé au-dessus des numéros 67 et 68 sur les plaques d’immatriculation. C’est un symbole fort pour accompagner la renaissance institutionnelle de l’Alsace.

Conscients de l’attachement populaire à ce signe de reconnaissance, Frédéric Bierry, président du Conseil départemental du Bas-Rhin, et Rémy With, président du Conseil départemental du Haut-Rhin, ainsi que l’ensemble des conseillers départementaux ont souhaité que chaque Alsacien et chaque Alsacienne puisse s’y reconnaître. Ainsi leur ont-ils proposé tout au long du mois d'octobre de se prononcer pour choisir leur marqueur préféré parmi les trois suggestions.

Cette campagne a connu un réel succès populaire :  55 077 personnes ont voté via Internet, 3 008 autres par courrier, papier libre ou coupon. Les résultats ont été constatés par huissier de justice, qui a attesté du bon déroulement de l’opération.

Les résultats de la consultation sont effectifs depuis ce lundi 2 novembre. Au global : à 43,45 %, le symbole Acoeur a été choisi contre 36,59 % pour le blason et 19,96 % pour le Rot un Wiss.  C'est donc le Acoeur (choix numéro 1) qui figurera à compter du 1er janvier prochain, date de la mise sur rail de la CeA, sur les plaques d'immatriculation alsaciennes officielles.

Initiative volontariste, cette première consultation, certes symbolique, marque toute l'attention portée par la future CeA à la participation citoyenne.

Fort du succès de cette consultation, ce modèle sera étendu à d’autres sujets qui préoccupent nos concitoyens et engagent l’Alsace. La démocratie et la citoyenneté seront deux des piliers de la future CeA qui naîtra dans 60 jours.

La CeA aura besoin de tous les talents, de toutes les idées, de toutes les énergies pour construire l’Alsace de demain. Elle pourra notamment s’appuyer sur le futur "conseil de développement" qui devra être représentatif de la diversité des forces vives et de la vitalité alsaciennes."