"Go-fast" depuis les Pays-Bas : saisie de plusieurs kilos d'héroïne

23 novembre 2020 à 12h36 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
7 kilos d'héroïne étaient dissimulés dans la roue de secours d'un véhicule. / @Top Music

Suite à la découverte de sept kilos d'héroïne dissimulés dans la roue de secours d'un véhicule qui roulait sur l'A4 dans la nuit du 17 au 18 novembre, quatre véhicules ont été saisis et quatre individus interpellés. Trois hommes et une femme ont été mis en examen.

Selon les informations de la Police judiciaire, au terme de plusieurs mois d’enquête sous la direction du parquet de Strasbourg, les effectifs de l’antenne OFAST (Office anti-stupéfiants) et de la BRI (brigade de recherches et d’intervention) de la direction interrégionale de Police judiciaire (DIPJ) de Strasbourg ont procédé la nuit du 17 au 18 novembre 2020 à l’interception d’un "go-fast" en provenance des Pays-Bas sur l’autoroute A4.

Les mois précédents, les enquêteurs de l’antenne de l'Office anti-stupéfiants, avaient démontré l’existence d’un important trafic d’héroïne et de cocaïne à destination des quartiers Neuhof - la Meinau. Il s'agissait d'un trafic animé par une équipe bien structurée se livrant à deux à trois convois par mois.

Grâce à un important dispositif de surveillance, les intéressés sont partis le matin même pour les Pays-Bas à bord de plusieurs véhicules, ils étaient pris en charge au retour dès leur arrivée à la frontière franco-luxembourgeoise. Les perquisitions diligentées par l’antenne de l'Office anti-stupéfiants ont permis la découverte de sept kilos d’héroïne dissimulés dans la roue de secours du véhicule d’un des mis en cause, d’un laboratoire de conditionnement d’héroïne à Geispolsheim, et de plusieurs sommes d’argent.

Quatre véhicules ayant servi au trafic ont été saisis et placés sous scellés. Les quatre principaux protagonistes de ce trafic sont en cours de présentation au tribunal judiciaire de Strasbourg.