Couvre-feu à 18h dès dimanche dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin

Publié le 10/01/2021 à 08:45 - Mise à jour le 10/01/2021 à 17:17

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Couvre-feu à 18h dès dimanche dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin Couvre-feu avancé à 18h dès ce dimanche dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin. /@Top Music

Josiane Chevalier, préfète du Bas-Rhin et du Grand-Est a confirmé  la mise en place du couvre-feu dès 18h à partir de dimanche dans les deux départements alsaciens. En plus des quinze déjà concernés, huit nouveaux départements sont soumis dès ce dimanche à un couvre-feu avancé à 18h.

Article mis à jour le 10 janvier à 10h.

Parmi les huit départements soumis au couvre-feu dès 18h ce dimanche, figurent le Bas-Rhin, le Haut-Rhin,  l'Allier, le Cher,  la Côte-d'Or, le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence et les Bouches-du-Rhône. Le Var et la Drôme seront soumis au couvre-feu avancé uniquement à partir de mardi. Les autorités ont prévenu que le nombre de départements concernés par le couvre-feu dès 18 heures était évolutif en fonction de la situation sanitaire. Plusieurs indicateurs, dont le taux d'incidence et celui chez les plus de 65 ans, sont pris en compte

Article mis à jour le 9 janvier à 8h.

Le couvre-feu sera avancé à 18h dès ce dimanche dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin car le taux d'incidence de l'épidémie progresse. Il est de 190 cas pour 100 000 habitants dans le Bas-Rhin et 228,9 cas dans le Haut-Rhin.

Dans un communiqué publié ce samedi matin, voici les détails de la mise en place du couvre-feu à 18h.

L’attestation de déplacement dérogatoire reste obligatoire lors de tout déplacement entre 18h et 6h.

Les motifs dérogatoires de déplacement pendant le couvre-feu restent inchangés :
• activité professionnelle, enseignement et formation,
• consultations et soins, achat de produits de santé
• motif familial impérieux ou garde d’enfant,
• assistance aux personnes handicapées, vulnérables ou précaires,
• convocation judiciaire ou administrative,
• missions d’intérêt général,
• transits ferroviaires ou aériens ou en bus, ou transferts liés
• déplacement bref, dans un rayon maximal d’1 km autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.


 

La préfète, Josiane Chevalier a lancé la consultation avec les élus pour l'avancement du couvre-feu à 18h dès ce dimanche dans toute l'Alsace. Elle a déclaré vendredi : "Ce que redoutent le plus les élus, c'est le reconfinement, donc toute mesure qui évitera le confinement reste une mesure pertinente, même si parfois il y a des avis mitigés sur l'avancement du couvre-feu à 18h. Les élus ont compris que c'était la dernière étape pour éviter un reconfinement."

La mesure ne fait pas l'unanimité. Le député du Haut-Rhin, Yves Hemedinger a déclaré dans un communiqué : "le couvre-feu avancé à 18h, décision qui selon moi ne consiste en rien en une solution durable, à part désorganiser les activités commerçantes et la vie des citoyens pour un résultat sanitaire qui n'a pas été démontré. C'est une décision en laquelle je ne crois pas."


Article du 7 janvier sur les annonces du Premier ministre

Musées, cinémas, équipements sportifs... "Toutes les activités et tous les équipements aujourd’hui fermés, le resteront encore jusqu’à la fin du mois", a annoncé Jean Castex. En tout, dix départements supplémentaires situés à l’Est pourraient voir leur couvre-feu avancé à 18 heures, a précisé Jean Castex.

Un point sera effectué le 20 janvier pour les acteurs de la culture ainsi que pour les acteurs de la montagne, afin d'étudier une possible réouverture début février.

Dix départements supplémentaires situés à l’Est pourraient voir leur couvre-feu avancé à 18 heures. La décision sera prise demain pour une entrée en vigueur à compter de dimanche.

La fermeture des frontières avec le Royaume-Uni est prolongée "jusqu'à nouvel ordre", annonce Jean Castex

Les plus de 75 ans pourront se faire vacciner "à partir du lundi 18 janvier", a annoncé Jean Castex.

"D'ici fin janvier, les quantités reçues nous permettront de vacciner au moins un million de personnes, soit le même nombre que nos voisins européens"

La deuxième dose du vaccin Pfizer-BioNTech peut être différée "jusqu'à six semaines au lieu de trois", a déclaré Olivier Véran.

Les vaccinations auront lieux dans des centres de vaccination. 600 centres devraient être ouverts à la fin du mois de janvier.

Un système de prise de rendez-vous pour se faire vacciner va être mis en place par téléphone et via sante.fr à partir du 14 janvier.


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.