CHU de Strasbourg :  l'intelligence artificielle pour limiter les risques lors d'opérations sur des personnes fragiles

Publié le 17/09/2021 à 09:49

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
CHU de Strasbourg :  l'intelligence artificielle pour limiter les risques lors d'opérations sur des personnes fragiles Le CHU de Hautepierre possède le premier moniteur HPI en France. /@ Thomas Stenico- Top Music

Depuis un an, le CHU de Hautepierre s'est doté d’une nouvelle technologie : un moniteur HPI. Il s'agit d'un appareil avec une intelligence artificielle pouvant anticiper les problèmes cardiaques lors d’une opération chirurgicale. Cet outil garantit désormais le succès d'opérations à risque comme celle réalisée auprès d'une femme de 97 ans, en mars dernier. C’est une première en France.

Depuis septembre 2020, le CHU de Hautepierre à Strasbourg possède un moniteur HPI (Indice de Protection de l'Hypotension). Cet outil avec une intelligence artificielle (IA) anticipe les chutes de tension d’un patient lors d’une opération chirurgicale. Via un moniteur connecté à l'artère du patient, les médecins peuvent alors faire le nécessaire afin d’éviter une forte chute de tension du patient.

"On peut comparer cette machine aux outils météo d’un marin. Quand il voit qu’il se dirige vers une tempête, il change sa trajectoire pour éviter les problèmes. C’est le même principe avec le moniteur HPI . Il nous alerte à l’aide d’un algorithme que d’ici quelques secondes ou minutes, le patient sera sujet à un problème de tension. On peut alors limiter le phénomène d'hypotension à l’aide de médicaments.", précise Julien Pottecher, chef du service anesthésie, réanimation et médecine péri-opératoire de l’hôpital de Hautepierre.

Limiter les risques lors d'opérations sur des personnes très âgées ou fragiles

Ce moniteur, développé par la société américaine Edwards Lifesciences, est particulièrement utile car il donne beaucoup d’informations aux médecins sur l'état cardiaque du patient et il anticipe la chute de tension. Le professeur Eric Noll, anesthésiste et réanimateur à l’hôpital de Hautepierre explique qu'il y a "toujours un risque d’hypotension lors d’une opération." 

Ce moniteur HPI est réservé pour les personnes à risque comme les patients âgés. L’intelligence arficielle prévient les risques d'hypotension et permet d’opérer plus sereinement. Le professeur Noll précise : "on réserve cette machine pour les opérations les plus lourdes, les patients les plus fragiles. Quand on est âgé, le corps supporte moins bien les opérations. On a des patients où la prise en charge est complexe. On est très vigilant aux baisses de tension lors de l'opération."

Marcelle Deckert, 97 ans, originaire de Haguenau fait partie de la dizaine de patients ayant bénéficié de cette technologie au CHU de Hautepierre. Une opération à la hanche qui inquiétait sa fille Astrid Deckert, 66 ans. Malgré son âge avancé, l'opération s'est bien déroulée.  "Après l'opération, ma mère a retrouvé un confort de vie qu'elle n'avait plus. Trois semaines après l'intervention, quand les médecins l'ont aidée à se lever, elle m'a téléphoné pour me dire qu'elle n'avait plus mal. C'était comme un miracle alors qu'elle était sous morphine trois semaines plus tôt.", précise sa fille Astrid Deckert.

L'hôpital de Hautepierre est le premier en France à disposer d'un moniteur HPI.

Une technologie peu répandue en Europe mais qui va "se développer" selon le Pr. Noll. Les Hôpitaux universitaires de Strasbourg envisagent déjà d'en acheter un deuxième. Des modèles similaires devraient arriver dans les prochains mois dans d'autres hôpitaux en France. 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.