Y'a pas que la fraise dans la vie, y'a la myrtille aussi

25 juin 2018 à 8h00 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Les myrtilles sont prêtes à être mangées (@ Top Music)

Vous connaissez bien sûr les libres-cueillettes de fraises en Alsace. Mais savez-vous que vous pouvez aussi récolter vos myrtilles ? Et la saison vient de débuter, jusqu’à fin juillet.

Une dizaine de producteurs alsaciens de myrtilles s’est lancée dans la libre-cueillette. A Mussig et à Stotzheim, Marie-Laure Schnell propose soit de la vente directe, soit de la libre-cueillette. « On essaye d’avoir des variétés plus précoces, de saison et un peu plus tardives pour justement étaler la saison. On commence fin juin jusqu’à début août ». La productrice de myrtilles « de culture » nous explique la différence avec la myrtille « sauvage » :

C’est pas du tout la même chose : la myrtille sauvage elle pousse dans les Vosges, on ne peut pas la cultiver. Et nous c’est de la myrtille de culture, qui est originaire du Canada, elle pousse sauvagement là-bas. Et donc là-bas ils appellent ça le bleuet. Donc de temps en temps c’est vrai qu’on reprend ce nom, bleuet, chez nous, myrtille de culture-bleuet. Donc c’est la grosse myrtille. Par contre l’avantage : elle ne colore pas les dents !

Les myrtilles en libre-cueillette en Alsace sont plantées en pleine terre ou alors en pot, en fonction du sol. Et le goût comment est-il ?

Il faut la gouter ! C’est sûr que ça n’est pas du tout pareil que la myrtille sauvage. C’est plus un fruit qui va se manger frais, alors que la sauvage on va plutôt faire des tartes ou des confitures. Après, avec la myrtille de culture, on peut très bien aussi faire des tartes, des tiramisus, en salade de fruits, ou même en sucré-salé ça marche très bien.

Enfin une myrtille qui ne tâche pas !

La myrtille de culture a donc bon goût (on a testé !) mais aussi des vertus.

Ça serait bon pour les yeux, c’est un très bon antioxydant. Pour les personnes diabétiques aussi c’est un très bon fruit. Faut juste ne pas en abuser. Après la myrtille ça va, on peut en abuser un peu.

Vous n’aurez donc désormais plus d’excuses pour ne pas aller cueillir vous-mêmes vos myrtilles en libre-cueillette en Alsace. En plus inutile de venir avec votre peigne pour récolter la myrtille de culture et en bonus elle ne tâchera ni vos habits ni votre langue ! Marie-Laure Schnell nous donne un dernier conseil :

Dès que vous les avez cueillies, il ne faut surtout pas tout de suite les mettre au frigo. Vous les mettez dans la cuisine, dans un endroit frais. Et elles vont continuer à maturer, à se bonifier. Elles vont devenir vraiment très bleues et prendre encore un petit peu en goût.


Voici la liste des libres-cueillettes de myrtilles en Alsace :

Agnès BRANDT à Harthouse

Stéphane JUNG à Rottelsheim

Jean VOGEL à Saales

Agathe GUTH à Huttendorf

Sylvain CHRISTEN à Stotzheim

Marie-Laure SCHNELL à Mussig et Stotzheim

Bernard GSELL (La Pommeraie) à Sigolsheim

Paul TRITTER à Guewenheim

Galerie Image

TOP MUSIC
TOP MUSIC
TOP MUSIC
TOP MUSIC
TOP MUSIC