Evacuation à l’aube de la ZAD de Kolbsheim

Publié le 10/09/2018 à 11:31 - Mise à jour le 10/09/2018 à 17:04

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Evacuation à l’aube de la ZAD de Kolbsheim Les militants escortés par les gendarmes / @Top Music

Temps de lecture : 9 min

Nouvelle étape pour la construction de l’Autoroute de contournement ouest de Strasbourg (ex-GCO) : les forces de l’ordre ont évacué la ZAD du Moulin (Zone A défendre), dans la forêt de Kolbsheim.

Le 20 juin dernier, le Tribunal administratif de Strasbourg a ordonné aux occupants sans autorisation de quitter immédiatement les lieux. Ce lundi matin, vers 5h15, les forces de l’ordre sont intervenues pour déloger les Zadistes. 515 gendarmes ont été mobilisés, aidés par un hélicoptère. Michaël était au coeur de la ZAD cette nuit, il nous raconte :

On a vu vers 4h30 des véhicules de police banalisés qui étaient à Kolbsheim et à Ernolsheim…En cinq minutes les vagues de CRS ont chargé…Les deux groupes c’était 300 personnes qui étaient sur la route…

                                                                            Dans le village, les habitants affichent clairement leur opinion / @Top Music

A Kolbsheim, tout le village était mobilisé. Tôt ce matin les cloches de l’église ont longuement sonné pour annoncer la mobilisation. Une voiture a aussi klaxonné dans les rues de la commune pour réveiller les habitants. Des élus locaux étaient sur place : Danièle Dambach, Andrée Buschmann, Alain Jund, Marie-Dominique Dreyssé et le maire de Kolbsheim Dany Karcher qui a eu droit au gaz lacrymogène :

L’Etat passe en force… Nous ne pesons pas lourd mais nous sommes là pour le dire jusqu’au bout. Nous ne voudrions surtout pas qu’une jour, quand il faudra nommer des gens devant un tribunal du peuple, ils puissent dire « on ne le savait pas »

Pas d'interpellations mais du gaz lacrymo

Pour Cécile, militante anti-GCO, « ça s’est passé pas très bien et très vite » :

Pour donner le ton, il y avait une mamie de 90 ans en première ligne qui s’est fait gazée à la première lacrymo

Sarah a été escorté jusqu’à la sortie de la ZAD :

Ils ont été obligés de nous tirer et de nous mettre du gaz lacrymogène aussi pour nous soulever de là

Des habitants de Kolbsheim, des militants, des grands-parents, des parents, des étudiants, des élus étaient présents depuis l’aube. La plupart dans une démarche non-violente, comme Eloi :

Pour moi, au XXIème siècle, on ne devrait plus construire d’autoroute parce que le déplacement de voitures individuelles, mettre du béton partout, quand on sait les enjeux climatiques qu’il y a aujourd’hui, c’est quasiment un crime… Et c’est triste que l’Etat mette à disposition toutes ces forces de l’ordre pour faciliter ce projet de Vinci

Vers 8h30, les militants se sont retrouvés devant la mairie de Kolbsheim où petits pains et café étaient distribués. Les pompiers ont évacué un homme, sans doute fatigué par la longue nuit. Peu de temps après, le Collectif a appelé les derniers militants, cachés dans les arbres, « à se rendre ». Mais les communications téléphoniques étaient ralenties…

La suite à Strasbourg

Après un matin chargé à Kolsheim, les anti-GCO ont appelé à un nouveau rassemblement en milieu de matinée à Strasbourg, devant la Préfecture où le Préfet tenait une conférence de presse.

Selon un communiqué du Préfet Jean-Luc Marx : « L’évacuation des parcelles occupées doit permettre d’assurer la sécurisation du chantier, à la fois pour les professionnels et les personnes extérieures. »

 

Direction la ZAD, les routes ont été coupées / @Top Music

 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0
Aucun article pour le moment

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.