L'Europe reconnaît (enfin) la Choucroute d'Alsace

Publié le 11/09/2018 à 11:09 - Mise à jour le 11/09/2018 à 11:46

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
L'Europe reconnaît (enfin) la Choucroute d'Alsace Pour produire 1 kilo de choucroute, il faut 2 kilos de chou / @Top Music

Temps de lecture : 7 min

La Choucroute d’Alsace est enfin reconnue au niveau européen. Ce mardi soir à Strasbourg, une cérémonie est organisée pour remettre officiellement l’IGP (l'Indication Géographique Protégée) à l'Association pour la Valorisation de la Choucroute d'Alsace (AVCA).

Cela fait 20 ans que les choucroutiers d’Alsace attendent cette distinction. Elle valorise le travail des producteurs locaux selon un strict cahier des charges. Dans l’hexagone, on consomme en moyenne 600 grammes de chou à choucroute par habitant et par an…en Alsace c’est le double ! Selon l’Association pour la Valorisation de la Choucroute d’Alsace et Alsace Qualité, notre région produit 70 % de la choucroute du pays et 20 % du marché européen. Plus du tiers de la choucroute française provient du “triangle magique” : Krautergersheim - Meistratzheim - Innenheim.

L'entrée de Krautergersheim / @Top Music

Dans la capitale de la choucroute d’Alsace

Nous sommes allés à Krautergersheim où les odeurs de chou à choucroute embaument les rues en ce début du mois de septembre. En pleine livraison de choux, Pascal, agriculteur à Erstein, nous confie au sujet de l’IGP :

On espère aussi que le chou alsacien se vendra mieux. Et derrière on espère aussi des retombées économiques pour nous les agriculteurs et aussi pour les choucroutiers. Parce que si eux ils peuvent gratter quelques centimes sur le kilo de chou, j’espère qu’ils vont le répercuter un peu sur nous.

Pascal décharge ses choux / @Top Music

Un peu plus loin dans la rue, à Krautergersheim, un jeune producteur de chou à choucroute est plus sceptique : « L’IGP ça ne change rien pour l’instant. Nous on n’est pas tout à fait d’accord avec le cahier des charges ».

Le patrimoine alsacien

Reste que la choucroute reste un produit phare alsacien, un emblème, un bout de notre patrimoine. Et vous comment aimez-vous votre choucroute ?

La choucroute on la mange en famille, entre amis, surtout en automne, une bonne choucroute quand il fait un peu plus frais c’est agréable, c’est sympa. Quand on peut manger une choucroute, on ne s’en lasse pas. Avec un bon verre de bière. Un bon Riesling aussi, avec modération bien sûr. Mais il n’y a pas de soucis. Nous on mange ça en traditionnel avec du lard ou avec du poisson, c’est très bon. Ou même en quiche. Ou même de la choucroute sur une tarte flambée, c’est très bon.

Et si vous n’êtes pas un grand fan du chou à choucroute, il y a le navet salé qui se déguste de la même façon.


Fête de la choucroute à Krautergersheim, les 29 septembre, 30 septembre et 6 octobre 2018.


Opération « La folle choucroute d’Alsace », en début d’année chez les restaurateurs avec des recettes originales présentées pendant 15 jours.


AVCA - Association pour la Valorisation de la Choucroute d'Alsace - 2 rue de Rome - 67300 SCHILTIGHEIM - Tél. 03.88.19.16.78 - mail : contact@alsace-qualite.com


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0
Aucun article pour le moment

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.