Pillage archéologique par des amateurs de détecteur de métaux

28 mars 2018 à 10h30 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC

A l'occasion de cette mise au jour de 2 affaires de pillage archéologique, les autorités rappellent à l’ordre les chasseurs de trésor avec leur détecteur de métaux.

Ces amateurs de "poêle à frire" qui pratiquent sans autorisation représentent une véritable menace pour le patrimoine archéologique, l'objet découvert est sorti de son contexte géographique et historique", pour Frédéric Séara, conservateur régional de l'archéologie à la DRAC Grand-Est.

Un préjudice de 52000 à 120000 euros

Un petit musée ! 1000 objets antiques et archéologiques ont été saisis par les douanes du Bas-Rhin : monnaies gauloises et romaines, objets de l'âge du bronze, céramiques romaines, et collections de silex. 2 pilleurs, 2 hommes ont été interpellés entre novembre et mars dernier dans le Bas-Rhin. La justice n'a pas souhaité communiquer les lieux d'interpellation. Leurs collections sont d’une valeur estimée à 52000 euros et 120 000 euros. Les précisions de Christine Durringer, directrice régionale des douanes de Strasbourg.

Il est absolument nécessaire d’avoir une autorisation pour utiliser un détecteur de métaux pour des recherches archéologiques. Une autorisation de la Drac est obligatoire. C'est ce que rappelle Bertrand Behague, archélogue à la DRAC du Grand-Est

Vidéo : description d'objets de l'âge du bronze saisis. Bertrand Behague, archéologue à la DRAC Grand-Est