L'Industrie Magnifique à Strasbourg, les Tanneries Haas et Bénédicte Bach : la tête dans l

L'Industrie Magnifique à Strasbourg, les Tanneries Haas et Bénédicte Bach : la tête dans l

26 mai 2021

Top Music

L'Industrie Magnifique à Strasbourg, les Tanneries Haas et Bénédicte Bach : la tête dans l

L'Industrie Magnifique à Strasbourg, les Tanneries Haas et Bénédicte Bach : la tête dans l

Mots-clés: Strasbourg,IndustrieMagnifique,TanneriesHaas,BenedicteBach,Mittelbergheim

Ce podcast nous emmène dans l’univers des Tanneries Haas à Mittelbergheim et de l’artiste Bénédicte Bach. La plasticienne Bénédicte Bach a conçu l’œuvre “Portée aux nues”, un paysage de trente nuages tout en cuir visible dès le 3 juin, rue des Hallebardes à l’occasion de L’Industrie Magnifique. 

Interviews en vidéo de Jean-Christophe Muller, directeur général des Tanneries Haas et de l’artiste Bénédicte Bach au micro d'Anne-Sophie Martin. 

 

Le directeur général des Tanneries Haas, Jean-Christophe Muller présente l’activité de son entreprise qui  vend des peaux pour l’industrie du luxe, pour les marques Chanel, Vuitton, Hermès, Céline. Il évoque son projet d'agrandissement des Tanneries avec une nouvelle usine pour intégrer également la Tannerie Degermann, acquise récemment.

"La tannerie, le travail du cuir, c'est l'un des plus anciens métiers du monde. Au début du 20ème siècle, c’était la deuxième industrie française en termes d’emplois. Aujourd’hui, il ne reste plus que 1500 salariés en France dans l’industrie de la tannerie. Je suis le représentant de la sixième génération. La tannerie vient du côté de ma maman. Elle est installée sur la zone de Eichhoffen-Mittelbergheim depuis 1842.", précise Jean-Christophe Muller.

 

Jean-Christophe Muller et Bénédicte Bach évoquent leur collaboration à l'occasion de L'Industrie Magnifique. "Une des raisons de cette deuxième participation à L'Industrie Magnifique avec Bénédicte, c'est qu'elle a un vrai talent pour embarquer les gens avec elle. C’est une manageuse, ce n’est pas qu’une artiste.", précise Jean-Christophe Muller.

 

Bénédicte Bach nous explique ses intentions dans la création de l’œuvre “Portées aux nues” : "on part d’une idée très poétique, une nébuleuse en cuir. Pour arriver au résultat, on transforme tout ça dans un véritable processus de production industrielle. Il a fallu 70 peaux pour réaliser l'œuvre Portée aux nues, il a fallu les découper, les coudre, mettre des œillets, les assembler, terminer les finitions sur les tranches des nuages… Pour réaliser tout ça, on a d’abord fait un travail de prototypage."

 

Après l'Industrie Magnifique, "Portée aux nues" sera exposée dans les locaux de Chanel dans l'immeuble 19M, Porte d’Aubervilliers.

L'Industrie Magnifique à Strasbourg, les Tanneries Haas et Bénédicte Bach : la tête dans l

26 mai 2021

Top Music

L'Industrie Magnifique à Strasbourg, les Tanneries Haas et Bénédicte Bach : la tête dans l

L'Industrie Magnifique à Strasbourg, les Tanneries Haas et Bénédicte Bach : la tête dans l

Mots-clés: Strasbourg,IndustrieMagnifique,TanneriesHaas,BenedicteBach,Mittelbergheim

Ce podcast nous emmène dans l’univers des Tanneries Haas à Mittelbergheim et de l’artiste Bénédicte Bach. La plasticienne Bénédicte Bach a conçu l’œuvre “Portée aux nues”, un paysage de trente nuages tout en cuir visible dès le 3 juin, rue des Hallebardes à l’occasion de L’Industrie Magnifique. 

Interviews en vidéo de Jean-Christophe Muller, directeur général des Tanneries Haas et de l’artiste Bénédicte Bach au micro d'Anne-Sophie Martin. 

 

Le directeur général des Tanneries Haas, Jean-Christophe Muller présente l’activité de son entreprise qui  vend des peaux pour l’industrie du luxe, pour les marques Chanel, Vuitton, Hermès, Céline. Il évoque son projet d'agrandissement des Tanneries avec une nouvelle usine pour intégrer également la Tannerie Degermann, acquise récemment.

"La tannerie, le travail du cuir, c'est l'un des plus anciens métiers du monde. Au début du 20ème siècle, c’était la deuxième industrie française en termes d’emplois. Aujourd’hui, il ne reste plus que 1500 salariés en France dans l’industrie de la tannerie. Je suis le représentant de la sixième génération. La tannerie vient du côté de ma maman. Elle est installée sur la zone de Eichhoffen-Mittelbergheim depuis 1842.", précise Jean-Christophe Muller.

 

Jean-Christophe Muller et Bénédicte Bach évoquent leur collaboration à l'occasion de L'Industrie Magnifique. "Une des raisons de cette deuxième participation à L'Industrie Magnifique avec Bénédicte, c'est qu'elle a un vrai talent pour embarquer les gens avec elle. C’est une manageuse, ce n’est pas qu’une artiste.", précise Jean-Christophe Muller.

 

Bénédicte Bach nous explique ses intentions dans la création de l’œuvre “Portées aux nues” : "on part d’une idée très poétique, une nébuleuse en cuir. Pour arriver au résultat, on transforme tout ça dans un véritable processus de production industrielle. Il a fallu 70 peaux pour réaliser l'œuvre Portée aux nues, il a fallu les découper, les coudre, mettre des œillets, les assembler, terminer les finitions sur les tranches des nuages… Pour réaliser tout ça, on a d’abord fait un travail de prototypage."

 

Après l'Industrie Magnifique, "Portée aux nues" sera exposée dans les locaux de Chanel dans l'immeuble 19M, Porte d’Aubervilliers.