"Nos poumons sont marqués à vie par l’usage du tabac” : Pr Olland, chirurgienne thoracique au NHC de Strasbourg

Pr Anne Olland, chirurgienne thoracique et cardiovasculaire et Dr Guillaume Pamart, onco-pneumologue au Nouvel Hôpital Civil de Strasbourg évoquent les efforts pour diagnostiquer plus tôt les cancers du poumon et nous parlent des nouveaux traitements de moins en moins invasifs. Ils reviennent également sur les principaux facteurs du cancer du poumon : le tabac est la principale cause mais il y aussi des facteurs environnementaux comme le radon ou la pollution.

Pr Anne Olland, chirurgienne et Dr Guillaume Pamart, onco-pneumologue au NHC de Strasbourg

Le cancer du poumon est le plus mortel.  Quelles sont les chances de survie d’un cancer du poumon ? 

Emmanuel Macron avait présenté en février dernier un plan cancer pour les 10 ans à venir et avait insisté sur l’importance du dépistage notamment pour le cancer du poumon. La Professeure Olland revient sur la nécessité d'organiser ce dépistage du cancer du poumon.

Anne Olland détaille les progrès grâce à sa nouvelle technique peu invasive, pour les lésions pulmonaires même de très petite taille, lors d’opérations du cancer du poumon réalisées aux Nouvel hôpital civil de Strasbourg.

La médecine s'interroge sur les causes du cancer du poumon. Le tabagisme est responsable de 90 % des cancers du poumon mais les récentes études montrent qu'il y a également un lien clairement établi entre pollution et cancer du poumon. Et dans certains secteurs en Alsace, en raison de la présence d'un gaz radioactif, le radon, il y a une prévalence des cancers du poumon. 

Pr Olland évoque également les cas de greffe du poumon réalisés au CHU de Strasbourg qui est l'un des centres à la pointe dans ce domaine en Europe.

 

 

 

Pr Anne Olland, chirurgienne et Dr Guillaume Pamart, onco-pneumologue au NHC de Strasbourg
Crédit: @HUS