Perturbateurs endocriniens : "il y a urgence à agir pour les femmes enceintes à Strasbourg"

18 mars 2022 à 10h19 - Modifié : 19 mars 2022 à 13h25 par Anne-Sophie Martin

Une ordonnance verte pour les femmes enceintes à Strasbourg
Une ordonnance verte pour les femmes enceintes à Strasbourg
Crédit: @Pexels

"Ces perturbateurs endocriniens nous impactent tous, on est au quotidien dans un bain de chimie et de pesticides, il faut protéger les plus vulnérables dont les femmes enceintes", a déclaré le Dr Feltz, adjoint à la ville de Strasbourg. C'est pourquoi la ville de Strasbourg souhaite proposer l'ordonnance verte aux femmes enceintes dès septembre.

Ecoutez Dr Alexandre Feltz au micro d'Anne-Sophie Martin
Dr Alexandre Feltz, adjoint en santé publique et environnementale

L'objectif du projet d'ordonnance verte est de protéger la santé des Strasbourgeoises et de leurs futurs enfants. L'ordonnance verte pourra être dispensée par un médecin généraliste aux femmes enceintes. Elle leur permettra de participer à des ateliers de sensibilisation aux bons gestes pour limiter l'impact des perturbateurs endocriniens sur la santé et de bénéficier chaque semaine d'un panier de fruits et légumes issus de l'agriculture biologique.

Pour mener à bien ce projet, la ville de Strasbourg a investi 300 000 euros. Une première expérimentation d'une durée d'un an visera à accompagner environ 800 femmes enceintes.

"Un bain de pesticides et de chimie"

Pour le docteur Alexandre Feltz, il est vraiment urgent d'agir pour limiter les effets toxiques des perturbateurs endocriniens sur la santé des futurs enfants. Des études qui datent d'une vingtaine d'années ont montré la nocivité des perturbateurs endocriniens. "C'est un bain de pesticides et de chimie environnant qui est très délétère pour les femmes mais également pour les enfants à venir, les perturbateurs endocriniens peuvent rendre malades les enfants à venir : ça augmente les cas d’obésité, de diabète mais aussi de troubles qu’on appelle neurocognitifs ou encore des troubles de l’attention ou des troubles autistiques, c’est donc très important d’avoir un environnement favorable à la santé des enfants à venir", précise le Dr Feltz.

Il ajoute que "l'on sait depuis 1991 que les perturbateurs endocriniens transforment le métabolisme des animaux mais aussi des hommes. Il y a urgence à agir et on sait que durant la grossesse c’est aussi un moment de vulnérabilité par rapport à ces perturbateurs endocriniens. Grâce à l’ordonnance verte, la ville de Strasbourg propose donc d'aider et d'accompagner les femmes enceintes strasbourgeoises."

"Les lobbyistes du plastique, de la chimie et des pesticides ont essayé de bloquer toute réglementation à Bruxelles. Par exemple, sur les tétines pour nourrissons, le bisphénol A a été remplacé par le bisphénol B, on ne sait pas si ça change vraiment quelque chose. Les réglementations sur les perturbateurs endocriniens sur les phtalates, le bisphénol, n'évoluent pas", regrette le Dr Feltz.

 


Selon l'Organisation mondiale de la santé, "un perturbateur endocrinien est une substance ou un mélange de substances, qui altère les fonctions du système endocrinien et de ce fait induit des effets néfastes dans un organisme intact, chez sa progéniture ou au sein de (sous)-populations".

Ces substances sont omniprésentes dans la composition de nombreux produits ménagers, cosmétiques, alimentation et contenants, mobiliers, jouets, textiles ou matériaux de construction.

 

 



En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7