Rencontre avec Agathe et Léo, médiateurs de la nature

25 janvier 2019 à 7h00 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Agathe et Léo sont médiateurs de la nature / @Top Music

Jusqu’à fin avril, des médiateurs de la nature parcourent le Parc naturel régional des Ballons des Vosges pour vous sensibiliser lors de vos randonnées hivernales.

Peut-être les rencontrerez-vous lors d’une sortie en raquette ou en ski ? Les médiateurs de la nature sillonnent les sommets vosgiens. Ils sont embauchés par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges pour sensibiliser les promeneurs et les skieurs aux bonnes pratiques. L’été dernier, les médiateurs ont permis de sensibiliser plus de 1 500 randonneurs. Cet hiver l’opération est donc testée pour la première fois. Les médiateurs de la nature travaillent en binôme. Nous sommes partis avec Agathe et Léo au Col du Calvaire (Lac Blanc 1 200). Jusqu’à fin avril, ils feront 30 jours de médiation, principalement les mercredis, les week-ends et pendant les vacances scolaires. "On a rencontré de une à 80 personnes par jour pour l’instant, ça dépend beaucoup de la météo", nous confient-ils. Agathe et Léo ont pour mission de sensibiliser "à la quiétude de la faune sauvage". Autrement dit : laisser les animaux tranquilles dans leur espace naturel. 

C’est principalement sensibiliser les usagers aux bonnes pratiques par rapport à la quiétude de la faune sauvage en hiver, savoir s’ils ont les bons réflexes pour limiter le dérangement de la faune quand ils sont en sortie hivernale, en raquettes ou en skis de randonnée par exemple.

 

Ce jour-là Agathe et Léo sont partis à la rencontre des raquettistes au Lac Blanc / @Top Music

Cinq bons conseils pour bien randonner en hiver

Le binôme "maraude" à pieds ou en raquettes à neige sur les sommets vosgiens, entre 10h et 16h, "quand la fréquentation est la plus forte". Ils discutent avec les raquettistes, les promeneurs et les skieurs pour leur rappeler cinq réflexes de base : tenir son chien en laisse, ne pas sortir des sentiers balisés, limiter le bruit, favoriser les activités en pleine journée (éviter l’aube, le crépuscule et la nuit) et préparer son itinéraire (savoir combien de temps va prendre la sortie, bien s’équiper, etc.). Quand on se promène en montagne, emporter ses déchets ne suffit plus, il faut aussi prendre connaissance de son environnement. Les médiateurs de la nature ont aussi des carnets de jeux qu’ils offrent aux enfants et proposent des activités comme reconnaître les traces d’animaux avec des empreintes en résine. Agathe et Léo ne peuvent pas verbaliser les mauvais comportements mais font de "la communication positive". 

 

Agathe explique à un groupe de jeunes filles les traces des animaux du Massif vosgien / @Top Music


Le travail des médiateurs de la nature s’inscrit dans le cadre du programme "Quiétude attitude - Sauvagement responsable".

Toutes les infos sur www.quietudeattitude.fr