Les déchets organiques des restaurants collectés à vélo

19 juin 2019 à 13h21 par Rédaction

TOP MUSIC
Joakim Couchoud (à droite), récupère deux à trois fois par semaine les déchets organiques de seize r

Sikle est une start-up strasbourgeoise qui collecte à vélo les déchets organiques des restaurants pour fabriquer du compost pour l'agriculture urbaine.

Une à quatre fois par semaine pendant la matinée, Joakim Couchoud, porteur du projet Sikle, et un bénévole enfourchent leurs vélos pour collecter les déchets organiques locaux de 16 restaurants partenaires à Strasbourg. Le principe est de mettre à disposition des bacs de 50 litres aux partenaires pour qu'ils les remplissent en matières organiques de cuisine et de table. Joakim Couchoud nous explique pourquoi il ne faut pas les gaspiller  : 

Le but est détourner la matière organique de l'incinération. Quand on jette les épluchures à la poubelle, elles sont incinérées alors qu'elles contiennent 80% d'eau, c'est du gaspillage. Nous donnons un maximum de valeur à cette manière organique et la compostons localement.

Les vélos sont des outils logistiques importants pour ce projet, Joakim Couchoud précise les enjeux environnementaux de ne pas utiliser un véhicule : 

Le vélo nous permet d'être plus rapide et de pouvoir collecter à n'importe quelle heure en plein centre par rapport à un véhicule polluant qui va être restreint au niveau de la circulation. Il y a ensuite l'impact environnemental, et puis la visibilité. Comme nous souhaitons porter cette thématique des déchets organiques nous sommes très visibles, les gens sont curieux.

Sikle a mis en place une campagne de financement participatif jusqu'au 21 juillet pour co-financer leur premier site de compostage professionnel.


Pour plus d'informations sur la start-up Sikle, rendez-vous sur leur site internet : https://www.sikle.fr/