Journée mondiale de l'AVC : les signes d'alerte

29 octobre 2019 à 12h33 par Estelle Burckel

TOP MUSIC

Dans le cadre de la journée mondiale de l’AVC le 29 octobre, l’Agence Régionale de Santé Grand Est rappelle les signes d’alerte d’un accident vasculaire cérébral et l’importance de l’appel immédiat au 15.


Chaque année, environ 14 000 personnes de la région Grand Est, sont victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC). En France, l'AVC touche en France, 155 000 personnes par an. C’est la troisième cause de mortalité chez l’homme, deuxième cause chez la femme et première cause de handicap acquis chez l’adulte.

En Alsace, le nombre d'AVC est quatre fois supérieur à la moyenne nationale, avec près de 5000 cas par an, selon l'association France AVC 67.

Qu’est-ce qu’un AVC ?

Un accident vasculaire cérébral survient lorsque la circulation sanguine vers ou dans le cerveau est interrompue par un vaisseau sanguin bouché (AVC ischémique, le plus fréquent) ou par un vaisseau sanguin rompu (AVC hémorragique).

Quels sont les signes d’un AVC ?

L’accident vasculaire cérébral se manifeste soudainement par :
- une déformation de la bouche,
- une faiblesse d’un côté du corps, bras ou jambe,
- des troubles de la parole.


Si vous êtes témoin d’un de ces trois signes, réagissez. Appelez immédiatement le 15. Le patient ne dispose que de 4h30 pour recevoir un traitement adapté. Chaque minute compte !

Comment prévenir les AVC ?


Pour réduire le risque de faire un AVC, vérifiez votre tension (l’hypertension est en cause dans 80 % des cas), adoptez une alimentation équilibrée et peu salée, une activité physique quotidienne et arrêtez de fumer