Le foie gras en Alsace : une tradition

18 décembre 2019 à 12h02 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Pour les repas de fête, un peu de foie gras. / @Office de tourisme de Guebwiller

S’il n’a plus forcément la cote dans toutes les familles, le foie gras reste une tradition sur notre table pour les fêtes de fin d’année.

La France est le 1er pays producteur, transformateur et exportateur de foie gras. Les ventes de foie gras progressent régulièrement : +1,7 % entre 2018 et 2019. En Alsace, on compte environ 15 producteurs de foie gras d’oie et de canard. Dans notre région, cela représente 80 000 canards et 6 000 oies. 120 emplois sont liés en Alsace à la production de foie gras. Les produits sont ensuite principalement vendus en circuit court : vente à la ferme, magasins de producteurs, marchés, artisans, restaurateurs. Depuis 2001, une dizaine de producteurs s’est réunie en Alsace dans l’association "Gänzeliesel" (Lise, la gardienne d’oie).

La question du gavage

Pour certains consommateurs, le gavage des animaux est une vraie question. Selon la Chambre d’agriculture d’Alsace : "le gavage est réalisé pendant 12 à 14 jours à partir de 12 semaines pour le canard et à partir de 14 semaines pour l’oie. En 30 ans, grâce aux progrès techniques et à la sélection, la durée de la période de gavage est passée de 16 à 12 jours en moyenne. Un foie gras n’est pas un foie malade. Depuis plus de 10 ans, plusieurs études ont été réalisées afin d’évaluer l’impact du gavage sur le bien-être des canards et des oies. Les résultats montrent que le gavage n’est pas une source significative d’inconfort et qu’il n’est pas douloureux pour les animaux. Actuellement, il n’existe pas de technique alternative permettant d’obtenir un foie gras avec les mêmes qualités. Les travaux de recherche ouvriront peut-être de nouvelles voies".