Des pollens précoces : l'Alsace déjà en vigilance rouge

Publié le 20/02/2020 à 12:16 - Mise à jour le 20/02/2020 à 16:31

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Des pollens précoces : l'Alsace déjà en vigilance rouge En Alsace, les principaux pollens à risque sont ceux des aulnes, des noisetiers et des cyprès. / @Pexels

Douze départements dont le Bas-Rhin et le Haut-Rhin ont été placés en alerte rouge pour le risque d'allergie au pollen par le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). Le risque est notamment élevé pour les pollens d'aulnes. Ils sont particulièrement précoces cette année en raison de la douceur des températures de ces derniers jours.

Les pollens font leur retour plus tôt que prévu en Alsace. Le risque d'allergie dans la région est déjà fort comme le décrit Samuel Monnier, ingénieur au RNSA :

Actuellement, on a un risque très élevé pour le Haut-Rhin, le Bas-Rhin et une grande partie du Grand Est. Ce sont les pollens d'aulnes présents dans l'air qui sont très allergisants. Ils sont de la même famille que les bouleaux et noisetiers. En ce moment, ce sont eux le principal danger pour les allergiques.

Le réchauffement climatique en cause

Les températures douces de cet hiver expliquent en grande partie l'arrivée prématurée du pollen pour l'ingénieur au RNSA :

On a eu un hiver excessivement doux. D'après Météo France, c'est un des hivers les plus doux de cette dernière décennie. Du coup, la hausse des températures a favorisé et accéléré la floraison précoce des arbres.

Samuel Monnier détaille les différents symptômes et risques liés aux pollens :

Les symptômes qu'on observe chez les personnes allergiques, ce sont essentiellement la rhinite, c'est-à-dire le nez qui coule, et la conjonctivite avec les yeux qui piquent. On peut aussi remarquer des toux. Pour les cas les plus graves, cela peut aller jusqu'à la crise d'asthme.

L'ingénieur au RNSA préconise quelques bons gestes à adopter pour limiter son exposition au pollen et ses éventuels symptômes :

Il faut penser à fermer les fenêtres en voiture pour éviter que les pollens ne rentrent dans l'habitacle.

Aérez son logement plutôt tôt le matin ou tard le soir, quand il y a moins de pollens dans l'air.

Pensez à faire sécher son linge plutôt à l'intérieur qu'à l'extérieur.

Il faut aussi bien se rincer les cheveux tous les soirs car sinon les pollens se collent dessus, sinon après on en respire toute la nuit.

Enfin, limitez les activités en plein air quand on est allergique au pollen.

 

Carte de vigilance des pollens du RNSA au mercredi 20 février.

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.