"Une lueur d'espoir : le pic de l'épidémie pourrait être atteint entre le 10 et le 25 avril"

3 avril 2020 à 17h01 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
L'ARS enregistre un ralentissement des entrées en réanimation dans le Grand Est : + 2,8 % entre merc

En conférence de presse ce vendredi après-midi, le directeur de l'ARS Grand Est, Christophe Lannelongue a précisé qu'il s'attend à une stabilisation et à une décroissance du nombre de personnes en réanimation avant le 25 avril. Il estime que les mesures du confinement vont prochainement produire leur efficacité.

Plusieurs indicateurs sont positifs. L'Agence Régionale de Santé (ARS) enregistre un ralentissement des entrées en réanimation : +2,8 % d'hospitalisations en réanimation entre mercredi et jeudi dans le Grand Est contre + 38 % le 20 mars dernier.  "Une lueur d'espoir. Le nombre de patients graves va se stabiliser, sûrement pas avant la fin de semaine prochaine, mais sûrement avant le 25 avril." a précisé Christophe Lannelongue, directeur de l'ARS. 

"Malgré la stabilisation du nombre de patients en réanimation, nous aurons encore besoin de transférer des patients vers d'autres hôpitaux la semaine prochaine." a ajouté Christophe Lannelongue

"On a triplé nos capacités d'accueil en réanimation. Mais ce n'est pas suffisant car on a constaté une augmentation de la durée de séjour en réanimation pour les patients du Covid-19. Certains patients doivent rester 20 à 25 jours en réanimation, ce qui nécessite encore d'autres soins par la suite." a précisé Christophe Lannelongue. 

Des respirateurs supplémentaires pour les hôpitaux de Mulhouse et Sélestat dès ce week-end

La situation est difficile dans les EHPAD

"Pour renforcer les effectifs dans les Ehpad, une plateforme sera opérationnelle ce soir pour mettre en contact ceux qui sont volontaires pour aller travailler en Ehpad.", a précisé Christophe Lannelongue.

Développement des centres Covid-19 sur le territoire pour les populations en situation de précarité