Un bus pour se faire vacciner près de Mulhouse

18 mars 2021 à 7h00 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Julia, infirmière, était en charge des patients lors du passage du Vacci'bus à Zillisheim. / @Top Mu

Trop de personnes âgées ou isolées ne souhaitent pas aller "en ville" dans un centre de vaccination fixe. Aussi la vaccination contre la Covid-19 vient à eux grâce au premier Vacci’bus d’Alsace, qui sillonne l’agglomération mulhousienne (m2A).

1 200 habitants de 75 ans et plus sont éloignés des centres de vaccinations fixes de la m2A. 23 communes de la 2ème couronne mulhousienne (Zillisheim, Ungersheim, Eschentzwiller, Flaxlanden, Galfringue, etc.) vont donc être desservies par le Vacci’bus. Pendant deux fois quatre semaines (pour la 1ère et la 2ème injection), ce bus de 18 mètres de long - mis-à-disposition par Soléa - permettra à un médecin et un infirmier d’aller aux plus près des patients, informés par leur mairie. Le vaccin Moderna leur sera administré. Après la vaccination, ce sont les pompiers de la commune qui prennent en charge les patients pendant une quinzaine de minutes dans une salle communale. Le Vacci’bus est donc une solution "clef en main" qui permet d’apporter facilement la logistique (frigo, bureaux, ordinateurs, etc.) selon Pierre Salze, médecin référent du Vacci’bus.

Alors il a la particularité d’avoir une logistique mobile pour aller vacciner au plus près les personnes de 75 ans et plus et les plus fragiles, qui ont souvent bien du mal à se déplacer vers un centre de vaccination ou du mal, du fait de leur isolement, à obtenir un rendez-vous sur Doctolib (c’est pas facile parfois). On n’est pas en concurrence avec un centre de vaccination, on est complémentaire. On bouche les trous dans la raquette comme on dit ! C’est un bus à soufflet (18 mètres de long), on a deux salles dedans. Et dans la deuxième salle, c’est le PC infirmier avec une paillasse installée pour pouvoir faire la reconstitution du vaccin, avec un frigidaire pour pouvoir garder le vaccin au frais et avec une chaise et tout ce qu’il faut pour pouvoir faire une injection. La seule chose que ne comporte pas le bus est une salle de repos, on essaye de l’organiser dans une salle avoisinante, c’est pour ça qu’on conseille d’adosser ce Vacci’bus à une salle communale. Et donc avec l’aide des sapeurs-pompiers locaux : ce sont eux qui vont assurer cette petite surveillance (qui est extrêmement simple). / Pierre Salze, médecin référent du Vacci’bus

En parallèle au Vacci’bus, m2A offre la gratuité des transports (et du transport à la demande Filea) à toutes les personnes de plus de 75 ans qui vont se faire vacciner dans un centre fixe. Depuis le début de la crise sanitaire, m2A a investi 2,5 millions d'euros contre la Covid-19.