Dans la peau d’un douanier sur l’A4

Publié le 04/07/2018 à 11:23 - Mise à jour le 04/07/2018 à 16:41

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Dans la peau d’un douanier sur l’A4 Les douaniers peuvent utiliser des herses si les véhicules ne s'arrêtent pas / @TopMusic

Temps de lecture : 10 min

Les douaniers, vous les rencontrez surtout à l’aéroport lorsque vous partez en vacances. Mais savez-vous qu’ils font aussi au quotidien des contrôles sur nos routes ? Nous les avons accompagnés au péage de Schwindratzheim.

Dans le Bas-Rhin, il y a 80 agents des douanes répartis dans trois brigades : Haguenau, Saverne et Strasbourg (qui comprend l’aéroport d’Entzheim). Ils font des contrôles dynamiques (en roulant) ou statiques (sur un parking, un péage, etc.) pour des opérations de flagrant délit à la recherche de marchandises interdites.

Ce matin ce que l’on recherche ce sont des produits stupéfiants, trafic de cigarettes, les flux financiers, les transferts d’argent internationaux, la recherche de produits de contrefaçons et bien entendu les armes aussi.

Paolo Tomasino, chef divisionnaire des douanes à Strasbourg

Le fameux « flair du douanier »

Ce matin, les douaniers de la brigade de Saverne décident d’effectuer les premiers contrôles au péage de Schwindratzheim, sur l’autoroute A4. Les douaniers vont contrôler en une heure environ 10 véhicules et poids lourds. Mais comment choisir les véhicules qui seront arrêtés ? Grâce au fameux « flair du douanier » qui n’est pas une légende ! C’est un mélange d’expérience et de curiosité selon Paolo Tomasino, chef divisionnaire des douanes à Strasbourg : « Le douanier, c’est un chasseur ».

Ça peut être une sélection aléatoire, ça peut être le célèbre flair du douanier, ça peut être également un petit détail qui intrigue, qui intéresse nos collègues, et qui fait que le véhicule va être contrôlé ou non.

Le douanier décide donc d’arrêter l’un ou l’autre véhicule. Après les questions d’usage (destination, motif du voyage, etc.), les douaniers effectuent une palpation de sécurité des personnes dans la voiture. Ensuite ils vont tout vider et vérifier l’habitacle, le coffre, le moteur du véhicule, le tout en présence du chauffeur. Un fichier national leur permet aussi de savoir si la voiture ou son chauffeur sont recherchés pour des infractions.

Le véhicule qui a été sélectionné ici fait l’objet d’un contrôle. Les agents des douanes commencent par se présenter, posent ensuite les questions d’usage aux personnes et, en fonction de leurs comportements, de leurs réponses, du flair du douanier également, ils poussent plus ou moins loin leurs investigations dans la recherche de marchandises de fraude.

Les bagages donc ont été extraits du coffre du véhicule. Les agents sont en train de contrôler l’habitacle, de vérifier toutes les cavités du véhicule dans l’habitacle et vont ensuite, je pense, contrôler également les bagages.

Pour les camions, la procédure est quasiment la même. Le chauffeur du poids lourd « est en possession d’un document de transport, CMR, qui indique la nature et la quantité de la marchandise transportée ».

Et si une marchandise interdite est trouvée ? S’il s’agit d’une « petite affaire », le douanier peut proposer une transaction (amende à payer de suite). Sinon une retenue douanière (comme une garde à vue) peut être envisagée et l’affaire peut aller jusqu’au tribunal.

Deux récentes affaires dans le Bas-Rhin : deux kilos d’héroïne trouvés dans une voiture qui faisait le trajet Metz-Strasbourg, et aussi 36 000 porte-clés de marques de voiture reconnus comme étant de la contrefaçon.

Le jeu du chat et de la souris

Voilà déjà une heure que la brigade de Saverne est au péage de Schwindratzheim. Les douaniers vont quitter les lieux « pour un jeu d’apparition / disparition ». Sur les réseaux sociaux, les informations circulent vite et la présence des douaniers a sans doute déjà été signalée.

Le but du jeu pour nous ce n’est pas de rester présent ici plusieurs heures. C’est de faire un contrôle et une fois que le contrôle est terminé, de passer à un autre point de contrôle.

Et si le métier de douanier vous intéresse, sachez que les douanes recrutent à tout âge et tout profil pour devenir agent, contrôleur ou inspecteur.

Photos


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.