Décibulles : un camping aussi prisé que le festival

14 juillet 2018 à 8h00 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Les campeurs sont prêts / @TopMusic

Ils se sont installés bien avant le début du festival, sous un soleil de plomb : les campeurs sont bien plus que des festivaliers ! A Neuve-Eglise ils sont des milliers à dormir sur le site du Chena.

Morand et Geoffroy viennent depuis plusieurs années. Ils passeront respectivement deux et trois nuits sur le camping de Décibulles. Un camping qu'ils jugent plutôt sympa :

Il a une part entière dans ce Décibulles, dans ce festival. Parce que y’a une ambiance de folie. En plus cette année il y a la Coupe du monde, donc ça va être quelque chose d’énorme. Des tentes, un truc pour se protéger du soleil, des chaises, une glacière pour mettre les bières dedans. On a une belle vue. En plus il (le camping) a évolué avec le temps : maintenant il y a des douches !

En revanche pour ce groupe de copines, le camping de Décibulles est une grande première. Elles y passeront une seule nuit. Les filles sont venues en navette depuis la gare de Sélestat et elles sont surtout venues pour Roméo Elvis :

Tentes, sacs de couchages, déodorants, de la bière, de l’alcool…forcément si déjà on dort sur place c’est aussi pour ça. Après le strict minimum. Nous on reste qu’une nuit donc on n’a pas besoin de plus. On a prévu les petites lingettes pour se débarbouiller.

Le camping de Décibulles est gratuit pour toutes les personnes munies d'un billet d'entrée. Des animations spécifiques au camping sont proposées avec l'association Pelpass.

Galerie Image

TOP MUSIC
TOP MUSIC
TOP MUSIC