Haguenau teste la navette sans chauffeur

Publié le 13/09/2018 à 19:30

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Haguenau teste la navette sans chauffeur Le "Smart Shuffle" va sillonner Haguenau / @TopMusic

Temps de lecture : 6 min

Du 15 au 22 septembre, les Haguenauviens vont pouvoir tester la petite navette électrique sur route ouverte. Une rareté !

Elle s'approche tranquillement, les portes s'ouvrent... Des places assises à droite, à gauche, des petits strapontins... En tout, une quinzaine d'utilisateurs peuvent emprunter "P15", le petit nom de la navette autonome mise en circulation pour une semaine par Navya, CarPostal et la Ville de Haguenau. Pas de bruit, pas de pollution, et pas de chauffeur. Et ce dernier point est loin d'être anodin, d'un point de vue technique et réglementaire. "Il a fallu un gros travail pour faire valider cette expérimentation par le ministère des Transports, précise Pierre-Jean Rochette, attaché de direction en charge des véhicules autonomes chez CarPostal France. Sur voie publique et route ouverte, on a dû faire un dossier, ce qui nous a pris plus de six mois. On a des contraintes, on doit faire un retour, un comptage sur les incidents, le nombre de reprise en manuel, le nombre de passagers, le nombre de kilomètres..."

Autour de "P15", six capteurs analysent l'environnement à 360°. Chaque mouvement est automatiquement détecté. Niveau sécurité, Frédéric Sartou, le directeur Europe de Navya, le constructeur de ce Smart Shuffle, est sûr de son coup : "Depuis que nous roulons, nous n'avons pas eu d'accident ! En Allemagne, une grande compagnie d'assurance nous a acheté des véhicules parce que 90% des accidents sont d'origine humaine. Un humain, quand il regarde à droite, il ne voit pas à gauche." Effectivement.

Convaincre la population

Mais il va falloir gagner la confiance des utilisateurs. André Erbs, vice-président de la communauté d'agglo en charge des mobilités, appelle les citoyens à s'approprier l'engin : "Il faut que la population puisse voir que ça fonctionneLe problème de la mobilité dans les petites communes est un vrai enjeu et la navette autonome fait partie des solutions. En heure pleine, la navette ne répondra pas aux problématiques, mais en heure creuse, il y aura des possibilités.

Dans la ligne de mire, les habitants de lotissements reculés, les collégiens qui auraient du mal à rejoindre un arrêt de bus, des personnes âgées en mal de mobilité... L'enjeu, c'est donc le fameux "dernier kilomètre". Celui qui est trop long pour y aller à pied, et qui est trop court pour la voiture. Avec les retours des utilisateurs, la Ville de Haguenau devrait proposer une ligne autonome à la demande pour créer des maillons manquants dans le transport public. Alors à vous de jouer !


Les arrêts de la navette - à tester du 15 au 22 de 13h à 19h


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.