Adidas quitte Strasbourg

30 juin 2022 à 13h30 - Modifié : 30 juin 2022 à 16h09 par Anne-Sophie Martin

Siège Adidas
Le siège d'Adidas au Wacken, à Strasbourg
Crédit: Facebook / @topmusic

Coup dur pour Strasbourg. La direction d'Adidas France va quitter l'Alsace et ses locaux du Wacken à Strasbourg. La nouvelle a été annoncée ce jeudi 30 juin aux syndicats, lors d'un CSE extraordinaire.

Article réactualisé le 30 juin 2022. 

C'est désormais confirmé. Les 140 salariés d’Adidas vont quitter définitivement l'Alsace et Strasbourg après plus de soixante ans de présence dans la région. Le transfert des salariés à Paris doit avoir lieu d'ici septembre 2024.

La direction d'Adidas a proposé à ses salariés alsaciens du télétravail et des déplacements à Paris.

 


Article du 31 mai 2022.

C'est une information des Dernières Nouvelles d'Alsace. La direction d'Adidas France souhaiterait réunir ses sièges nationaux de Paris et Strasbourg. Une nouvelle qui fait trembler les autorités locales. En 2018, Adidas avait fait son arrivée dans un immeuble flambant neuf du quartier d'affaires du Wacken, à Strasbourg. 140 salariés avaient pris possession des 4 800m² et sept étages. La mairie de Strasbourg et la région Grand-Est s'étaient félicités d'avoir réussi à convaincre Adidas de rester en Alsace. Déjà, en 2015, la question d'un départ à Paris avait été évoqué.

 

60 ans de présence en Alsace

Adidas est arrivé en Alsace en 1959 à Dettwiller en y installant sa filiale française. Puis en 1973, la marque allemande a déménagé à Landersheim avant finalement de rejoindre Strasbourg en 2018. En 2023, c'est donc dans le 9ème arrondissement de Paris que la filiale française du groupe pourrait regrouper toutes ses activités. La direction d'Adidas France devrait communiquer sur sa décision dans les prochaines semaines.

Des élus inquiets

Dans un communiqué commun, la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian, Pia Imbs, la présidente de l'Eurométropole, Jean Rottner le président de la région Grand Est et le président de la CEA Frédéric Bierry, se sont émus de cette rumeur : 

"Si la direction d’adidas confirme sa volonté de regrouper ses équipes des bureaux de Paris et Strasbourg sur un seul site parisien, nous condamnons fermement cette décision et demandons à ce qu’elle soit reconsidérée.

Implantée depuis plusieurs décennies en Alsace, adidas avait fait le choix, en 2015, grâce à l’action des quatre collectivités locales, et de l’Adira, d’installer une partie de son siège français à Strasbourg pour conserver cet ancrage historique et préserver les emplois liés.

Pour les exécutifs de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg, de la Région Grand Est et de la Collectivité européenne d’Alsace, cette décision, si elle se confirme, serait totalement inexplicable et devrait être reconsidérée. Elle interviendrait quatre ans seulement après l’installation à Strasbourg, dont deux années impactées par la pandémie du COVID-19. Cela ne lui permettrait pas d’avoir le recul nécessaire pour prendre une telle décision qui apparaîtrait précipitée.

Cette annonce, si elle est confirmée, est inacceptable et incompréhensible pour les élus et les salariés. Elle est irrespectueuse du territoire alsacien et de la place de Strasbourg."


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7