CeA : extension de la prime Segur de la santé

20 juin 2022 à 15h21 par Anne-Sophie Martin

La Cea vote l’extension de la prime du Segur de la santé à 900 agents.
La Cea vote l’extension de la prime du Segur de la santé à 900 agents.
Crédit: @Top Music

La Collectivité européenne d’Alsace vote aujourd’hui en séance plénière l’extension de la prime du Segur de la santé à 900 agents, notamment à des éducateurs et des assistants sociaux. Le montant mensuel de cette prime est de 183 € nets.

Dans la continuité des conclusions du Ségur de la santé et de ces négociations, un décret publié le 29 avril 2022, ouvre alors la possibilité pour les collectivités territoriales d’instituer une prime de revalorisation à certains personnels relevant des filières médico-sociales de la fonction publique territoriale.

La Collectivité européenne d’Alsace propose une application la plus large possible, de cette augmentation financière de la rémunération de ces agents, afin de valoriser leurs missions essentielles. Le montant mensuel de cette prime correspond à 183€ nets au 1er avril 2022.

Les personnels concernés sont les fonctionnaires exerçant, à titre principal, des fonctions d’accompagnement socio-éducatif et les agents contractuels exerçant, à titre principal, des fonctions similaires dans le domaine de l’aide sociale à l’enfance, de la protection maternelle et infantile, et de l’autonomie.

Frédéric Bierry et les élus de la Collectivité européenne d’Alsace estiment que l’engagement des personnels visés par ces dispositions méritent la même reconnaissance que les personnels bénéficiaires du Ségur de la Santé. Cela participera également à l’attractivité de ces métiers au sein de la Collectivité.

Cette mesure concerne près de 900 agents et agentes de la Collectivité. L’incidence budgétaire de cette mesure est évaluée à 1,9 million d'euros en 2022 et 2,5 millions d'euros par an ensuite. La Collectivité européenne d’Alsace a déjà versé des crédits à hauteur de 9,5 millions d'euros pour le soutien aux établissements et services sociaux et médico-sociaux. 

Redonner de l'attractivité aux métiers du secteur médico-social

Le président de la CeA, Frédéric Bierry rappelle que"sans action immédiate forte, conjoncturelle et structurelle, nous étions amenés à connaître rapidement des déserts sociaux et médico sociaux. Un bon service social et médicosocial, passe nécessairement par une grande attention aux personnes fragiles mais aussi aux agents qui le mettent en œuvre. Cela suppose une reconnaissance plus forte de ces métiers. Dans ce contexte, j’ai préconisé la création d’un grand plan sur l’attractivité des métiers à construire avec les associations et les fédérations, les personnes accompagnées elles-mêmes, qui doit s’accompagner, en parallèle, d’une grande campagne de promotion des métiers."


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7