Déchets alimentaires : le nouvel objectif de tri de l'Eurométropole

21 mars 2022 à 8h56 par Sébastien Ruffet

Déchets Alimentaires inauguration
Les élus ont inauguré la première borne de collecte de l'Eurométropole
Crédit: @Top Music - SR

Bac bleu, vert, jaune, marron... Après le plastique et les cartons / papiers, un nouveau tri s'invite doucement dans nos cuisines, celui des déchets alimentaires, qui représentent 30% du contenu habituel d'une poubelle bleue.

Il faut désormais aller plus loin dans le tri de nos déchets. La Planète nous le demande. Après le plastique, les huiles de vidange, le papier, le verre ou les piles, il va aussi falloir songer à séparer nos déchets alimentaires. Autrement dit, tout ce qui concerne les restes de repas, le pain sec, les fromages périmés, le marc de café, les sachets de thé, le coquilles d'oeufs ou encore les épluchures de fruits et légumes. Déjà à l'oeuvre dans d'autres communes d'Alsace, c'est désormais dans l'Eurométropole qu'un "bioseau" sera mis à disposition des habitants, et plutôt que dans la poubelle bleue, il suffira de remplir votre seau hermétique. Et comme pour le verre, vous le viderez dans un bac de collecte à proximité. L'Eurométropole a d'ailleurs bien conscience que pour que la population adhère, ces bacs doivent se multiplier. Les experts ont ainsi estimé qu'il fallait une borne pour 300 habitants, soit 1 800 au total sur le territoire (trois fois plus que le verre). Lors des tests effectués à Holtzheim et Fégersheim, les élus affirment ne pas avoir rencontré de difficultés particulières, puisque 9 habitants sur 10 se seraient dits satisfaits du dispositif. 

Une sensibilisation nécessaire

"On doit donner envie, montrer que c'est possible", a asséné Pia Imbs, la présidente de l'Eurométropole lors de l'inauguration à Fégersheim. "Il s'agit désormais d'amplifier la dynamique du territoire zéro déchet, et de le généraliser à toutes les communes de moins de 10 000 habitants, avant de l'étendre à tout le territoire en 2025." Ce projet d'ampleur coûtera 8.3M€ dans un premier temps (pris en charge à 55% par l'ADEME), et encore 6M€ / an en frais de fonctionnement. Pour Fégersheim, il y avait une forme de logique à adopter le système. Le maire de la commune, Thierry Schaal, a d'abord rappelé en préambule que Fégersheim était "engagée dans une démarche zéro phyto depuis 2010, attentive aux choix des matériaux", mais aussi qu'elle avait inauguré le premier éco-patûrage de l'Eurométropole, sans compter les véhicules électriques et l'éclairage solaire de la piste cyclable. Bref, il fallait que la gestion des bio-déchets passe par là : "On va revaloriser ces déchets. L'objectif, c'est qu'ils ne finissent pas à l'incinération, mais en revalorisation. Effectivement c'est un acte suplémentaire qu'on attend de nos citoyens, mais on veut aussi leur montrer que leurs déchets finissent brûlés, et donc dans l'atmosphère. On veut les emmener vers cette sensibilité de faire attention à notre société de demain et d'après-demain. C'est juste une habitude à prendre. Les enfants sont aussi sensibilisés dans les écoles, tout cela va infuser au sein de chaque foyer. Je pense que ça peut entrer dans chaque foyer, que ce soit une maison individuelle ou un appartement d'habitat collectif. Il suffit d'avoir un petit seau dans sa cuisine, qu'on va jeter deux fois par semaine."

 

 


Quelques chiffres

- Réduire les déchets, c'est la création de 25 000 emplois dans le domaine de l'économie sociale et solidaire

- Un Français jette en moyenne 71kg de déchets alimentaires par an, dont 29 kg de pur gaspillage

- 1800 bornes installées sur les 33 communes de l'Eurométropole 

 

L'expérimentation à Holtzheim

- Depuis novembre 2019, 80% des foyers équipés

- 72 tonnes de déchets revalorisées

- 56 343 kWh produits par méthanisation

- 6800m² de terres fertilisées


Calendrier de déploiement du dispositif de collecte

Mars : Fégersheim / Eschau

Avril : Lipsheim / Plobsheim

Mai : Blaesheim / Geispolsheim / Wolfisheim / Oberscheffolsheim / Niederhausbergen

Juin : Holtzheim / Oberhausbergen / Strasbourg Cronenbourg

Septembre : Achenheim / Osthoffen / Breuschwickersheim / Kolbsheim / Hangenbieten / Entzheim

Octobre : Eckwersheim / Lampertheim / Reichstett / Mundolsheim / Souffelweyersheim / Mittelhausbergen

Novembre : Vendenheim / La Wantzenau

2023 - 2025 : Strasbourg / Schiltigheim / Hoenheim / Lingolsheim / Ostwald / Illkirch-Graffenstaden


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7