Il faut sauver les maisons alsaciennes

16 juin 2023 à 14h03 - Modifié : 19 juin 2023 à 9h50 par Anne-Sophie Martin

A Ottmarsheim, une maison alsacienne du 16eme classée monument historique
A Ottmarsheim, une maison alsacienne du 17eme siècle, classée monument historique
Crédit: @Top Music-SR

Chaque année, près de 300 maisons alsaciennes à colombages sont détruites. Ce lundi 19 juin, la Collectivité européenne d’Alsace débattra en session plénière à Colmar sur un ensemble de mesures pour aider les propriétaires à rénover ce patrimoine. A partir du 1er janvier 2024, il est prévu jusqu’ à 40 000 € d'aides, pour des travaux portant sur la charpente, la couverture, le ravalement de façade, et la menuiserie extérieure d’une maison alsacienne.

Ecoutez l'interview de Sabrine Drexler, conseillère d'Alsace

Il y a vraiment urgence à agir pour préserver ces maisons alsaciennes. Actuellement avec la loi climat et résilience du 22 août 2021 qui s’avère très contraignante au niveau des travaux d'isolation, les préconisations du diagnostic de performance énergétique ne tiennent pas du tout compte des spécificités du bâti ancien. Résultat, on voit actuellement en Alsace, des propriétaires qui sont en train de mettre du polystyrène sur des pans de bois, ce qui va étouffer la structure et faire pourrir la structure en bois”, précise la sénatrice et conseillère d’Alsace, Sabine Drexler 

Par ailleurs, vous allez assister à une accélération de la disparition de ces belles maisons en raison de la nouvelle mesure “Zéro Artificialisation Nette. Avec ce dispositif, les communes ne pourront plus construire en dehors du bourg. Du coup, les terrains à l'intérieur des communes vont prendre de la valeur, il y aura une pression foncière très forte sur les terrains en cœur d'agglomération. En même temps, vous allez avoir du bâti qui sera délaissé parce que les propriétaires n'auront pas eu les financements ou alors le courage de se lancer dans des travaux importants. Donc le risque, c'est vraiment que ces maisons soient démolies pour vendre le terrain.” ajoute Sabine Drexler. 

Face à ce constat, la CeA renforce les aides pour les propriétaires de maisons alsaciennes

La Collectivité européenne d'Alsace va avoir une politique très incitative de mise à disposition d'ingénierie. “Nous allons mettre à disposition des experts du patrimoine qui vont pouvoir accompagner les collectivités, les particuliers qui se posent des questions sur le devenir de leurs biens. Nous allons également mettre en œuvre des mesures financières fortes. Si la commune s'engage à identifier le patrimoine bâti et à l'inscrire dans ses documents d'urbanisme, nous pourrons aller jusqu'à 40 000 € d'aides à partir du 1er janvier pour les travaux engagés par un propriétaire. Nous renforçons les mesures déjà existantes :  dans le Haut-Rhin, les propriétaires peuvent actuellement bénéficier d'une aide de 20 % du montant des travaux plafonné à 30 000 € sans participation de la commune, dans le Bas-Rhin, c’est une aide de 10 000 €, mais avec une participation des communes”, précise Sabine Drexler. 

La Collectivité européenne d’Alsace met en place une stratégie d’action en quatre axes pour préserver la maison alsacienne :

  • Identifier et protéger les maisons anciennes grâce au fonds de sauvegarde de la Maison Alsacienne et du bâti traditionnel qui s’élève à 2 millions d’euros par an
  •  Créer la « maison alsacienne » de demain grâce à une offre d’ingénierie structurée par le Réseau d'Ingénierie Territoriale Alsacien (RITA)
  • S’approprier et réinventer les traditions : transmission aux jeunes des savoir-faire, encourager les formations à ces métiers…
  • Promouvoir un marqueur touristique emblématique : un projet de route des colombages du Rhin