L’Alsace et le Nord Ouest de la France sont plus particulièrement touchés par la sclérose en plaques

L’Alsace et le Nord Ouest de la France sont plus particulièrement touchés par la sclérose en plaques

TéléchargerapplePodcastdeezerspotify

3 mai 2023

Anne-Sophie Martin

L’Alsace et le Nord Ouest de la France sont plus particulièrement touchés par la sclérose en plaques

Interview du Professeur Jérôme de Sèze, neurologue, chef de service des maladies inflammatoires du système nerveux et responsable du centre de ressources sclérose en plaques aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg. Il répond à toutes nos questions sur la SEP et nous explique les nouveaux traitements testés à Strasbourg.

La sclérose en plaques est une maladie du jeune adulte qui touche plus particulièrement les femmes. C’est la deuxième cause de handicap chez les jeunes après les accidents de la route.

Certes on est plus touché en Alsace que la moyenne nationale, 150 cas pour 100 000 habitants mais le fardeau de la maladie est moindre comparé à il y a trente ou vingt ans. La canne et le fauteuil roulant, ce n’est plus le quotidien des patients d’aujourd’hui, les traitements et la prise en charge ont nettement progressé”, déclare Pr Jérôme de Sèze.

On a progressé dans deux sens, par des conforts de vie avec des traitements moins contraignants et dans l’efficacité des traitements. Depuis 2010, on a des traitements par comprimés, on a également des traitements par injectables moins fréquents tous les mois ou tous les six mois.”, précise Pr Jérôme de Sèze.

Il faut traiter la maladie dès le premier épisode

Il faut traiter la maladie dès le premier épisode pour essayer de tuer la maladie dans l'œuf. Il faut bloquer la maladie dès le début, car c’est plus difficile de réparer la myéline, c’est le challenge de la recherche aujourd’hui

Quelle est l'origine de la maladie ? 

Des recherches ont mis en évidence le virus d’Epstein-Barr, il serait le déclencheur de la sclérose en plaques. A cela s’ajoute d’autres facteurs. “L’hygiène développe les maladies auto-immunes, dans les années 60, en Martinique, avec les programmes d'éradication des parasitoses, la sclérose en plaque est apparue.”, précise Pr De Sèze

La greffe de moelle osseuse est-elle un traitement possible ? 

Sur 5000 patients, 2 patients ont été greffés à Strasbourg, ça reste spécifique. Il ya aussi des greffes avec cellules embryonnaires à l'étude aux Etats Unis ou au Canada.

C'est important pour les patients de défier la maladie ?

Des défis, oui c’est pour dompter ou mater la maladie. J'ai des patients qui font des semi-marathons ou des raids. C'est aussi des défis pour la solidarité. Et le sport est conseillé, l'activité physique est le meilleur allié de la fatigue, l'un des symptômes fréquents de la sclérose en plaques.”

Ecoutez aussi le témoignage de Céline : en route pour un rallye avec ma sœur de cœur et ma sclérose en plaques