Non, ce n’est pas la fin des terrasses matinales à Strasbourg

31 mai 2022 à 14h11 - Modifié : 31 mai 2022 à 14h26 par Julia Clementz

A Strasbourg, il n'est pas question d'interdire les terrasses avant 11h.
A Strasbourg, il n'est pas question d'interdire les terrasses avant 11h.
Crédit: @Top Music

Des contrôles de police ont semé la panique chez les cafés et restaurants strasbourgeois, rue du 22 Novembre, le matin du 18 mai dernier. Il leur était demandé de respecter l'ouverture des terrasses à partir de 11h. L'adjoint Pierre Ozenne nous a précisé qu'il n'est pas question d'interdire les terrasses le matin. Mais pour faciliter l'accès des livreurs en zone piétonne, des négociations entre la ville et les cafetiers sont en cours afin de trouver un compromis.

"Il y a dix jours, on a eu une visite de la police municipale qui nous expliquait que l’on ne pouvait plus sortir notre terrasse le matin. Cela nous a surpris, cela fait 10 ans qu’on ouvre notre terrasse sans soucis", explique Samuel Alizadeh, fils du propriétaire du salon de thé Suzanne à Strasbourg. Si l’établissement doit dire au revoir à sa terrasse avant 11h, cela serait catastrophique. "On perdrait près d’un quart de notre chiffre d’affaires et on devrait se séparer de deux employés", ajoute Samuel Alizadeh. Suite à ces contrôles, les propriétaires du salon de thé Suzanne, avec d’autres restaurateurs de la rue du 22 Novembre, ont décidé d’envoyer un courriel à la mairie.

La réponse a été immédiate. "Il n’est pas question de mettre fin aux terrasses le matin. Nous souhaitons trouver un bon équilibre pendant la période 6h-11h, où la circulation est compliquée dans les rues étroites au centre-ville. On a des livreurs, des cyclistes, des piétons et des terrasses où des gens boivent leur café du matin", affirme Pierre Ozenne, adjoint en charge des espaces publics partagés.

Pour une meilleure cohabitation entre livreurs, cyclistes et clients des terrasses

La ville est actuellement en pleine négociation avec les restaurateurs pour trouver des compromis. "Il y a plusieurs idées. On peut avoir des dimensions de terrasses réduites ou alors les disposer différemment. Et à partir de 11h avoir d’autres dimensions, lorsque le flux de circulation est plus adapté", précise Pierre Ozenne.  L’adjoint a par exemple dialogué avec les propriétaires du salon de thé Suzanne. Ensemble, ils ont cherché des solutions pour ouvrir la terrasse tout en laissant les livreurs et passants circuler dans de bonnes conditions. "Notre idée est de déplacer notre terrasse vers notre vitrine afin de laisser une partie plus large sur le côté pour que les gens puissent passer", lance Samuel Alizadeh.

Pour les autres terrasses matinales de la ville, les discussions sont toujours en cours. Chaque rue à sa particularité et ses besoins. Mais dès cet été, des expérimentations seront lancées sur plusieurs terrasses strasbourgeoises, notamment dans la Grand'Rue.


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7