PUBLIREPORTAGE - La CAPEB67 au coeur de l’apprentissage

28 janvier 2022 à 6h00 - Modifié : 28 janvier 2022 à 12h31 par Céline Rinckel

Les entreprises de la CAPEB 67 forment de nombreux apprentis.
Les entreprises de la CAPEB 67 forment de nombreux apprentis.
Crédit: UFA du Lycée des Métiers Schweisguth de Sélestat

L’apprentissage est dans l’ADN des artisans, encore plus à la CAPEB Bas-Rhin (la confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) qui forme chaque année des dizaines de jeunes aux métiers du bâtiment : du maçon au peintre, en passant par le plâtrier-plaquiste, le carreleur ou encore le menuisier. Rencontre avec Bruno Ehrhardt, peintre à Erstein et qui a formé déjà formé une quinzaine d’apprentis (dont cinq filles).

Bruno Ehrhardt a 39 ans de métier derrière lui et est installé depuis 29 ans à son compte à Erstein. Il forme des jeunes depuis 22 ans. C’est parce qu’il a lui-même eu une relation forte avec son maître d’apprentissage, que Bruno a souhaité se lancer dans cette expérience très enrichissante, tant pour l’apprenti comme pour le chef d’entreprise. Bruno voulait « rendre ce qu’on lui avait donné, ce qu’on lui avait enseigné ». Bruno est peinture-applicateur de revêtement et l’apprentissage était pour lui une évidence.

J’ai eu la chance de former plusieurs majors de promotion sur plusieurs niveaux (du CAP au Brevet technique des métiers). Mais au départ, le premier jeune, c’était pas si facile que ça… tu navigues à vue, tu n’as pas tous les conseils qu’il faut et heureusement déjà à l’époque on trouvait le soutien auprès de notre corporation, et aujourd’hui la CAPEB.

Transmettre une passion

Bruno Ehrhardt, qui est également 2ème vice-président de la CAPEB Bas-Rhin, gère aujourd’hui à Erstein une entreprise de sept salariés dont trois sont issus de l’apprentissage. Des jeunes que Bruno a formés !

L’apprentissage, par le biais de l’alternance, est finalement assez simple. Il faut un maitre d’apprentissage, un jeune et un CFA. « C’est la voie royale pour un jeune pour rentrer dans la vie active », explique Bruno. « Il est en contact avec un chef d’entreprise, des clients, des collègues, etc. A l’issue de la formation, on a un jeune opérationnel. Et généralement quand une entreprise a formé un jeune qui tient la route, 9 fois 10 l’embauche est assurée ». Et Bruno rajoute : « Aujourd’hui, l’un de mes anciens apprentis est devenu mon bras droit. Il a 26 ans. Ça fait 10 ans qu’il est dans l’entreprise. Apprendre un métier à quelqu’un c’est assez facile, mais transmettre une passion, un savoir-faire et savoir-être c’est plus compliqué ».

Quelle formation ?

Le CAP de peintre-applicateur de revêtement est dispensé dans quasiment tous les CFA alsaciens (Schweisguth à Sélestat, Le Corbusier à Illkirch, Jules Verne à Saverne, Lycée des Métiers Heinrich-Nessel à Haguenau et Gustave Eiffel à Cernay). Aujourd’hui un jeune peut démarrer par un CAP (niveau 3), poursuivre par un Brevet professionnel (niveau 4) et ensuite un BTS ou un brevet de maîtrise.

D’ailleurs Bruno Ehrhardt nous rappelle que 2021 a été « une année exceptionnelle pour les apprentis peintres. Rien que sur Sélestat, en septembre 2021, 19 jeunes sont rentrés en niveau 4 (Brevet professionnel) ».

Tous nos métiers de l’artisanat n’ont pas été valorisés pendant des décennies. Et à côté de ça, on n’a pas été aidé par l’Education nationale, ni par les parents. Le gros travail est maintenant de communiquer, d’améliorer notre image. On sent de nouveau qu’il y a quelque chose qui attire ces jeunes vers les métiers manuels, et parce qu’il y a beaucoup d’opportunités à prendre dans nos entreprises, dans nos métiers.


La Soirée de l’Apprentissage à Sélestat

60 000 jeunes sont formés dans les métiers du bâtiment en France chaque année. Alors pourquoi ne pas se lancer dans l’aventure ?

Vendredi 25 février aura lieu la Soirée de l’Apprentissage (de 15h à 20h) aux Tanzmatten de Sélestat. Cette soirée est organisée par les UFA Schweisguth de Sélestat et Paul-Emile Victor d’Obernai. Seront présents les centres de formation d’apprentis (de la mécanique auto à la coiffure, en passant par la peinture !), des partenaires de l’emploi et de l’orientation et des entreprises qui recrutent. D’ailleurs, un « Apprentissage Dating » est prévu pour trouver « un patron, un jeune, un CFA ».


La CAPEB, c’est quoi ?

La CAPEB (confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) est l’organisation professionnelle qui défend, représente et accompagne les entreprises du Bâtiment. Véritable soutien de proximité, la CAPEB apporte aux entreprises toutes les informations (juridiques ou techniques) utiles à leur activité.

En tant que particulier, faire appel pour vos travaux à un adhérent CAPEB c’est faire le choix de la proximité et de la qualité.

www.capeb67.fr


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7