Quel avenir pour le vignoble alsacien ?

26 septembre 2022 à 14h43 par Sebastien Ruffet

Vendanges Conviviales
Des échanges informels pour aborder des sujets de fond
Crédit: @Top Music - SR

La viticulture est un atout pour l'Alsace, du point de vue économique comme touristique. Les professionnels et les institutions se sont réunis pour évoquer les chamboulements à venir.

Une belle matinée, un beau vignoble, un tablier vert et un sécateur en main : franchement, c'était sympa. Et c'était le but. L'association des viticulteurs d'Alsace a convié les administrations (chambres de commerce et agriculture par exemple), les syndicats du secteur, des collègues agriculteurs et même le préfet en personne, pour ces "vendanges conviviales", qui permettent d'échanger autour des problématiques de la profession, tout en coupant du raisin - du muscat en l'occurrence. Gilles Ehrhart, le président de l'association, avait noté pour l'occasion d'aborder "la difficulté d'avoir des vendangeurs cette année, encore plus dans la poche de Colmar". 

Vignoble d'exception

Outre l'emploi, le vignoble alsacien est de plus en plus confronté au changement climatique. "On a eu l'an passé un excès d'eau, la sécheresse cette année... Ça nous oblige à réfléchir à des solutions alternatives, quand on a des sécheresses récurrentes. Il faut réfléchir à comment rendre la vigne résiliente : en lui amenant de l’eau à très petite quantité, au dernier moment pour que la plante reste en vie et fasse du raisin de qualité. En appellation d’origine, on est de toute façon contraints à un maximum de production par pied. Après on réfléchit à des couverts végétaux, à l’évolution de nos cépages, planter d’autres porte-greffes, d’autres cépages qui ont besoin de moins de produits, qui résistent mieux à la sécheresse."

Dans ce secteur de Wettolsheim, sans doute l'un des plus beaux vignobles du monde - en toute objectivité bien sûr - les viticulteurs du village rayonnent à 30km, ce qui en fait, en poids économique, la plus grande commune viticole du Haut-Rhin. Gilles Ehrhart joue le jeu en estimant aussi être au milieu des "meilleurs vins du monde (rires) ! Plus sérieusement, on a la chance d’avoir un beau riesling qui est LE cépage que je trouve le plus magnifique au niveau des blancs secs. On peut en faire des vins secs, gastronomiques, mais aussi une sélection de grains nobles, et ça, c’est quelque chose d’exceptionnel."

Un marqueur très net du Haut-Rhin

Pour accompagner ce vignoble d'exception, ses coteaux, sa vue sur les châteaux et sur Colmar, l'Etat a aussi un rôle à jouer, ce qu'a confirmé le préfet du Haut-Rhin, Louis Laugier, sécateur à la main : "Ce sont des sujets sur lesquels on peut territorialiser l’action nationale, on peut faire remonter les informations. Dans le Haut-Rhin, on aborde des sujets qui vont des énergies renouvelables à l’irrigation. Tout l’été, on a essayé de trouver des mesures qui permettent de préserver la ressource tout en permettant aux viticulteurs de travailler. On travaille aussi sur l’équilibre entre agriculture, forêt et chasse, pour assurer des bonnes conditions aux uns et aux autres.

Le vignoble est un marqueur très net du Haut-Rhin. A la fois la partie production elle-même, et puis l’attrait touristique, il faut intégrer les deux dans la réflexion. Il y a l’accompagnement économique, patrimonial, il faut trouver des mesures pour permettre de vivre correctement, la question du recrutement… Des projets aussi pour davantage rayonner, même si la marque est bien identifiée."

Ce que le consommateur a besoin de savoir, c'est que tout le monde est sur le coup pour assurer la continuité du vignoble alsacien, et que s'il a une bouteille de blanc qui vient de Wettolsheim, il peut y aller les yeux fermés et les papilles grandes ouvertes.

Le préfet du Haut-Rhin, Louis Laugier, a aussi vendangé quelques seaux de muscat blanc. / @Top Music - SR


Si vous êtes des amoureux du vignoble alsacien, ou que vous êtes simplement curieux : découvrez notre série de podcasts - audio et vidéo - "Une Cuvée à Zellenberg". Quatre épisodes correspondant aux quatre saisons, avec un travail qui se fait toute l'année pour nos viticulteurs.

> Une Cuvée à Zellenberg


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7