Record battu pour Décibulles

10 juillet 2022 à 22h55 - Modifié : 11 juillet 2022 à 17h42 par Céline Rinckel

Décibulles 2022 ferme déjà ses portes
Décibulles 2022 ferme déjà ses portes
Crédit: Top Music - CR

Dans quelques temps la colline du Chena à Neuve-Eglise dans la Vallée de Villé sera rendue aux vaches : les 32 000 festivaliers de Décibulles quittent les lieux ce dimanche soir avec des étoiles plein les yeux… et nous aussi !

Juste avant la fermeture de la 28ème édition de Décibulles, Jean-Paul Humbert, le président de l’association organistrice, et Pierre Hivert, le directeur, ont pris le temps de faire un premier bilan et les voyants sont au vert.

La météo… idéale

Le succès d’un festival se joue sur beaucoup de critères mais les astres étaient alignés pour Décibulles en ce qui concerne la météo pendant le montage et pendant le festival. Pas une goutte de pluie et des températures estivales (mais pas encore caniculaires !). Les équipes qui rangeront le site jusqu’à samedi prochain auront quant à elles bien plus chaud.

Un succès populaire

Les trois jours du festival ont affichés « complet ». C’est d’ailleurs la toute première fois que Décibulles est complet sans caisse du soir. Le festival était déjà complet sur ses trois jours en 2016 notamment (mais avec quelques billets encore en vente sur le site). En 2022, 32 000 festivaliers sont venus à Neuve-Eglise : c’est un record absolu !

Des festivaliers heureux

Comme Jean-Paul Humbert, le président de Décibulles, l’indique « les festivaliers ont eu envie de retrouver l’événement, de revoir Décibulles sur le grand site (une version « réduite » avait été organisée en 2021). Clairement la programmation a plu car on a eu des retours très positifs dès le début. Il y a aussi les animations, les arts de la rue, la scénographie, les actions environnementales, les nouvelles bières, le bowling, la fausse fête foraine ».

Une programmation qui a fait mouche

Pierre Hivert, le directeur de Décibulles, explique : « On a une programmation que l’on n’a pas partout. Ça a motivé les gens à venir de loin. On sent que tous nos projets commencent à prendre. Chaque artiste a trouvé son public : c’est une diversité ! On n’a jamais voulu avoir une énorme tête d’affiche ».

Paiement par CB et cashless uniquement

En terme de gestion il y avait des nouveautés avec le paiement entièrement dématérialisé. « C’était un peu compliqué vendredi soir », le conçoit Jean-Paul Humbert. « Ça a mieux roulé samedi et dimanche. On va travailler là-dessus pour que ça ne se reproduise plus ». Il faut dire que vendredi soir il fallait être patient pour obtenir sa tarte flambée, sa crêpe ou parfois même sa bière… Autre nouveauté, Décibulles a fait appel à une société prestataire pour les gobelets (170 000 gobelets en plastiques réutilisables ont été nécessaires). Décibulles s’est ainsi soumis à une obligation environnementale.

Pour la sécurité des festivaliers

Comme de nombreux festivals, Décibulles a mis en place l’appli Safer, un dispositif visant à réduire les violences sexuelles et sexistes en milieux festif. « Ce sont des valeurs importantes pour l’association Décibulles », précise Pierre Hivert. Durant les trois jours, six alertes ont été données sur des comportements inappropriés et des oppressions dans la fosse. À chaque alerte un bénévole formé et une personne de la sécurité sont intervenus rapidement. Un test a d’ailleurs été fait samedi pour une fausse alerte pour vérifier le dispositif.

Un festival magique… et ça n’est pas notre journaliste Céline qui vous dira le contraire

Certains « montent » à Décibulles pour la musique, d’autres pour l’ambiance. Moi c’est un mélange de tout ça. Décibulles est une institution dans le centre-Alsace. Quel festival peut se prévaloir de fêter bientôt sa 30ème édition ? A Décibulles, on rencontre des amis, on trinque (avec modération) et surtout on en prend plein les yeux et plein les oreilles. Cette année, j’ai particulièrement aimé la programmation du Kiosque (arts de la rue notamment) et le fameux Bowling (sur la partie agrandie du site) qui a mis une belle ambiance. Côté bière, la sélection était appréciable avec beaucoup de bières artisanales. Les navettes gratuites sont quant à elle toujours un vrai confort pour les festivaliers. Et si les centaines bénévoles y sont pour beaucoup dans cette belle réussite (bravo à eux !), ils n’y sont pour rien pour les trois magnifiques couchers du soleil sur la colline du Chena.

Maintenant place au repos et rendez-vous les 7-8-9 juillet 2023 pour Décibulles, 29ème édition.

Les vaches auront denouveau leur tranquilité dans quelques jours / @Top Music - CR


En FM

Moselle

  • SARREBOURG : 98.9

Bas-Rhin

  • HAGUENAU : 91.1
  • SAVERNE : 95.8
  • SCHIRMECK : 97.6
  • SELESTAT : 90.1
  • STRASBOURG : 94.5

Haut-Rhin

  • COLMAR : 106.8
  • MULHOUSE : 106.7
  • STE MARIE AUX MINES : 89.7