Clément, gilet jaune depuis cinq jours à Colmar

19 novembre 2018 à 8h39 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Clément et d'autres "gilets jaunes" ce lundi matin tôt à Colmar / @Top Music

Le froid glacial de ce lundi matin n’arrête pas Clément. Ce père de famille se mobilise depuis jeudi dernier pour l’action des "gilets jaunes" à Colmar.

Il est 6h du matin, Clément ravive le feu aux côtés de plusieurs autres "gilets jaunes", un café à la main, un croissant dans l’autre. Des automobilistes et des camionneurs klaxonnent pour les soutenir et les encourager. Clément a bien dormi cette nuit, au chaud à la maison. Hier soir il a passé le relais à d’autres manifestants qui eux sont restés toute la nuit sur le rond-point de la statue de la Liberté à Colmar. Clément était jeudi soir à la réunion de préparation du mouvement, puis il s’est relayé avec sa femme : l’un manifestait pendant que l’autre gardait les quatre enfants du couple. Clément travaille mais il n’est pas prêt d’arrêter à se battre : "On ne bougera pas, on restera là, tout le monde est déterminé".

On fait la sourde-oreille. Notre cher Président va en Allemagne, et aucun mot. Les gilets jaunes, y’en a marre. On est tous des citoyens. Y’en a marre de payer, y’en a marre que ça soit toujours les mêmes. Les cadeaux aux grands patrons, l’ISF, etc. Y’en a marre, voilà pourquoi on est là.

Clément ne sait pas combien d’heures ou combien de jours le mouvement va encore durer, mais il est prêt à rester encore longtemps sur le rond-point de la statue de la Liberté à Colmar.

Clément est arrivé tôt ce lundi matin au rond-point de la statue de la Liberté à Colmar / @Top Music