Le buzz de trop pour Yannick Krommenacker

20 novembre 2018 à 13h19 par Carole Campo

TOP MUSIC
Yannick Krommenacker mobilisé avec les Gilets jaunes / Document remis

Déjà bien connu des réseaux sociaux pour faire régulièrement le buzz, Yannick Krommenacker a certainement poussé le bouchon trop loin lors de la manifestation des gilets jaunes. Il a été condamné à quatre mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Strasbourg. 

On l'a déjà vu déguisé en poulet, perché sur un radar nouvelle génération, monter sur un portique au dessus de l'A35 déguisé en mouton pour dénoncer la réforme des 80 km/h, ou encore payer une amende aux Finances Publiques en centaines de pièces rouges. Samedi 17 novembre, il a été arrêté pour mise en danger de la vie d'autrui et entrave à la circulation. Le tribunal correctionnel de Strasbourg l'a condamné à quatre mois de prison ferme avec un aménagement de peine, sans placement en détention. Sa sanction définitive sera fixée au mois de janvier comme il l'explique dans une vidéo postée sur sa page Facebook. 

Affublé de sa tête de mouton, lui et une poignée de militants ont formé une chaîne humaine sur l'A35 dans le but de stopper la circulation. Ils ont ensuite traversé le terre-plein central pour bloquer la circulation dans le sens inverse. S'en est suivi un jeu du chat et de la souris, avec les forces de l'orde qui s'étaient déplacées pour encadrer cette action. Yannick Krommenacker a finalement été interpellé ainsi que quatre de ses acolytes. 

L'homme de 32 ans affiche déjà une douzaine de condamnations sur son casier judiciaire. Il dit avoir agi sous le coup de l'adrénaline.