Bas-Rhin / Haut-Rhin : première réunion commune pour la future collectivité alsacienne

26 novembre 2018 à 19h47 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Une première réunion aux Tanzmatten de Sélestat / @Top Music

Les conseillers départementaux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin se sont réunis ce lundi à Sélestat pour marquer le début d’un long travail commun. L’objectif sera la création, le 1er janvier 2021, de la Collectivité Européenne d’Alsace.

Depuis le 29 octobre dernier, l’histoire de l’Alsace a changé avec une déclaration commune signée avec le Premier Ministre. "Cinq ans après l’échec du référendum, trois ans après la dissolution de l’Alsace dans le Grand Est" rappelle Brigitte Klinkert, présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin. Courant 2019, un projet de loi sera présenté au Parlement. En parallèle, les élus alsaciens réfléchissent à l’organisation des compétences de cette nouvelle Collectivité Européenne d’Alsace, qui n’est pas une fusion, mais une simplification des organisations. Un travail de longue haleine débute ce lundi 26 novembre 2018.

C'est un travail de très grande ampleur, mais c'est enthousiasment. Ce qu'on veut, ça n'est pas centraliser au niveau de l'Alsace ce qui se fait. Ce qui se fait de bien aujourd'hui sur un territoire doit pouvoir se poursuivre quoiqu'il en soit / Brigitte Klinkert

Une réunion avant tout symbolique

Lors de cette réunion à Sélestat, la majorité des élus a rappelé son soutien pour construite cette Collectivité Européenne d’Alsace. "Avec 40 cantons, la future Collectivité comptera deux millions d’habitants" rappelle Frédéric Bierry, président du Conseil départemental du Bas-Rhin. Les deux départementaux alsaciens devront maintenant - d'ici le début de l'année 2019 - prendre des délibérations pour permettre la création de cette future Collectivité Européenne d'Alsace.

C’était très important de se réunir aujourd’hui pour écouter l’ensemble des élus, pour construire un projet qui ait du sens pour l’Alsace. Comment être aussi très attentif à l'argent public ? Pour que cette nouvelle collectivité soit aussi gage d'économies / Frédéric Bierry