Le ras-le-bol des agriculteurs

3 décembre 2018 à 14h20 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Les agriculteurs devant la sous-préfecture de Sélestat / @Top Music

En pleine campagne des Gilets jaunes, les agriculteurs ont eux aussi décidé de se mobiliser. Les griefs sont nombreux, d’ordre national et local.

Ce lundi matin, des cortèges de tracteurs ont convergé vers Strasbourg, Marmoutier, Haguenau, Molsheim et Sélestat. Dans le centre-Alsace, une centaine d’agriculteurs est venue des cantons de Marckolsheim, Benfeld et Sélestat, direction la sous-préfecture de la Cité humaniste. Une délégation d’agriculteurs a pu rencontrer la secrétaire générale du sous-préfet. Auparavant ils avaient déjà été reçus par Marcel Bauer, vice-président du Conseil départemental du Bas-Rhin. Et le député Antoine Herth, lui-même agriculteur, devait aussi s’exprimer. Les tracteurs devraient enfin rouler vers Marckolsheim ce lundi après-midi pour rencontrer d'autres élus.

La sécheresse, les embauches et les charges

Les revendications des agriculteurs sont diverses : l’explosion des charges, le manque de rémunération, la difficulté à embaucher des saisonniers, les mesures écologiques, les questions d’aménagement routier. Les agriculteurs regrettent aussi l’absence de réactivité des services de l’Etat face à la sécheresse. Autre problématique posée ce lundi : le développement du local et du bio.

Pour Olivier, viticulteur à Scherwiller :

On veut défendre notre métier parce qu’on aimerait bien vivre de notre métier d’agriculteur mais nos salaires sont de misère.