Vidéo-verbalisation : les premiers PV à Strasbourg

Publié le 27/05/2019 à 15:14 - Mise à jour le 27/05/2019 à 18:30

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Vidéo-verbalisation : les premiers PV à Strasbourg Devant les caméras du SIRAC au centre administratif de Strasbourg. / @Top Music

Vous pouvez être verbalisé à Strasbourg grâce à un système de vidéosurveillance depuis ce matin. 143 caméras du SIRAC traquent les mauvais conducteurs. Le dispositif de vidéo-verbalisation est désormais appliqué après plusieurs mois de tests.

A l'aide des caméras du SIRAC, un agent de police municipale positionné derrière un écran sanctionne les véhicules motorisés en infraction. Trois cibles sont prioritaires : les stationnements interdits ou gênants et l'usage de voies réservées aux bus et taxis. Le non-respect des sas-vélos (l'espace délimité pour les cyclistes avant le feu rouge) sera verbalisé dans un second temps, dès septembre. 

135 euros pour stationnement sur une piste cyclable

Joseph Muller, chef de service de la police municipale nous en dit plus sur les sanctions :

Les stationnements sur piste cyclable et sur trottoir sont qualifiés de très gênants depuis le 02 juillet 2015, ils sont verbalisés de 135 euros. Dans un deuxième temps, nous verbaliserons les infractions aux sas-vélos : ce sont ces petits espaces délimités par les pointillés avant le feu rouge. 

Le but est d'améliorer la sécurité des usagers de l'espace public, comme nous le précise Jean-Baptiste Matthieu, conseiller municipal en charge des questions de sécurité à la ville de Strasbourg :

L'objectif est vraiment de répondre à une évolution de l'accidentologie à Strasbourg. Depuis une dizaine d'années nous avions des chiffres encourageants mais c'est une évolution qui a changé ces dernières années. On avait noté en dehors de l'ellipse insulaire certaines situations de danger, notamment pour les cyclistes, dues aux stationnement de véhicules sur les pistes cyclables. Ceci avait causé la mort d'une personne à Strasbourg sur l'avenue de Colmar. 

La verbalisation sera dorénavant quasi-instantanée : plus besoin d'envoyer un équipage sur place suite à un appel signalant une infraction. L'agent de police constate l'infraction sur son écran et dresse ensuite un PV qui sera envoyé au centre national de traitement à Rennes.

Les zones accidentogènes, tel que les grands axes routiers ou les carrefours seront particulièrement surveillés. Ce dispositif est utilisé dans d'autres grandes villes françaises comme Paris ou Marseille. 

Le budget de ce dispositif est entièrement financé par l'Eurométropole de Strasbourg, il s'élève à 100 000 euros par an. Cette somme servira en partie à déplacer ou rajouter des caméras après validation de la commission de suivi. 

A lire aussi : https://www.topmusic.fr/actu/919-video-verbalisation-ca-va-faire-mal.html

 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.