Vidéo-verbalisation : ça va faire mal !

12 octobre 2018 à 12h44 par Rédaction

TOP MUSIC
Le Service de l'Information et de la Régulation Automatique de la Circulation (S.I.R.A.C) / @SIRAC

Attention, dès la fin de cette année, vous pourrez vous faire verbaliser via un système de vidéo surveillance dans certaines zones sensibles de la ville de Strasbourg. Trois infractions au code de la route seront concernées dans un premier temps.

Parmis ces trois infractions qui seront vidéo-verbalisées : les stationnements interdits et gênants, la circulation des véhicules non autorisés dans les couloirs de bus et le non-respect des sas vélo aux carrefours à feux. Le dispositif ne pourra verbaliser que les voitures à l'arrêt, au feu rouge. Une grande partie des 180 caméras du SIRAC présentes dans la ville seront utilisées comme outil de contrôle et de verbalisation. 

En plus de lutter contre l'insécurité routière, la ville de Strasbourg souhaite mettre en place de la vidéo-verbalisation pour que les forces de police puissent porter leurs efforts de présence sur d'autres missions prioritaires

Comment ça fonctionne ? Les réponses avec Jean-Baptiste Mathieu, conseiller municipal délégué de la prévention et de la sécurité à la ville :

Il [le logiciel] va repérer un véhicule qui stationne par exemple sur une piste cyclable ou qui est arrêté à un feu sur une voie de bus, et il va prendre une première image pour marquer l'arrêt, puis une deuxième avec un zoom sur l'immatriculation pour pouvoir rentrer les données. 

La vidéo-verbalisation sera testée à la fin de l’année 2018 pendant une période de six mois dans la ville de Strasbourg. Sa mise en oeuvre va être discutée au prochain conseil municipal, ce lundi 15 octobre.