Racing : Keller attend plus !

24 avril 2018 à 11h01 par Sebastien Ruffet

TOP MUSIC
Marc Keller a élevé la voix cette semaine / @RCSA

Habituellement réservé, mesuré, posé, Marc Keller a poussé un sacré coup de gueule après la défaite sur la pelouse d'Amiens samedi soir (3-1). 

Marc Keller n'est pas homme a laissé transpirer ses émotions. Sans être froid ou distant, le président du Racing Club de Strasbourg Alsace cultive son art du flegme et de la réflexion. Mais la situation sportive, si elle n'est pas tout à fait dramatique, avec 5 points d'avance sur le barragiste à 4 journées de la fin, n'inspire pas à un enthousiasme béat. 

Sur le site internet du club, Marc Keller a donc fait part de sa "colère" après le non-match à Amiens. "On ne peut pas dire qu’on n’était pas prévenus, on savait exactement ce qui nous attendait", a ainsi rappelé l'ancien international. Les joueurs, qui ont tous assumé leur part de responsabilité samedi soir, ont dû entendre parler du pays. "Ce que j’ai vu à Amiens en matière de manque d’engagement n’est pas acceptable", a encore dit Marc Keller. 

Encore une victoire à chercher

Si l'on s'en tient à la situation comptable, en toute objectivité, on a du mal à imaginer les Troyens revenir sur le Racing. Caen, Lyon, Montpellier et Monaco arrivent au menu des Aubois, et ils doivent prendre deux victoires minimum. Compliqué. Mais le calendrier du Racing n'est pas beaucoup plus simple, avec Nice, Rennes, Lyon et Nantes. Le match face à Nice, à la Meinau, samedi soir, est donc une étape importante. Et Marc Keller attend des Bleus "un match de guerriers et rien d'autre". En gros, le même match que contre St-Etienne, mais avec le soupçon de réussite en plus. Liénard, Gonçalves, and co, ont déjà démontré qu'ils savaient élever leur niveau de jeu. C'est le moment ! 


RC Strasbourg Alsace - OGC Nice / samedi 29 avril, 20h.


Classement après 34 journées : 

16. Strasbourg / 34 pts

17. Toulouse / 33 pts

18. Troyes / 29 pts

19. Lille / 29 pts

20. Metz / 26 pts