Des fouilles renforcées sur le marché de Noël de Strasbourg

22 novembre 2019 à 7h46 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
Le grand sapin, place Kléber à Strasbourg de l'édition 2018 du marché de Noël/ @Top Music

Moins d’un an après l’attentat de Strasbourg, le préfet a détaillé il y a une semaine  le dispositif de sécurité pour le marché de Noël de Strasbourg qui ouvre ce vendredi à 14h. Il est prévu un dispositif policier plus dynamique et des accès plus restreints à la Grande Ile sur le périmètre du marché. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner viendra inaugurer cet après-midi le marché de Noël.

Le ministre Christophe Castaner débutera sa visite à 16h 30 par le pont du Corbeau. Puis le ministre de l'intérieur se rendra à l'hoôtel de police de Strasbourg.

Les accès à la Grande Ile sont plus restreints avec des points de contrôles sur 16 ponts contre 19 l’an dernier. Sur ces points de filtrage, les fouilles éffectuées par une société privée sont renforcées avec un doublement des files d'attente pour procéder aux fouilles de manière plus efficace avec palpations de sécurité, inspections visuelles et fouilles des bagages. 

Autre restriction cette année, tous les arrêts de tram sont supprimés sur la Grande Ile aux heures d’ouverture du marché de Noël, et les lignes de bus desservant le secteur seront déviées

La Grande Ile sera entièrement rendue piétonne (sauf dérogation) pendant les horaires d'ouverture du marché de Noël. Les véhicules seront systématiquement soumis à des contrôles de sécurité. 

Sans préciser de chiffres, le préfet Jean-Luc Marx évoque des forces de l’ordre qui devraient être plus nombreuses que l’an dernier avec des unités plus mobiles.

Plusieurs centaines d'hommes et de femmes seront mobilisés pour l'édition 2019 du marché de Noël ; au regard de l'an dernier, nous avons dû appelé les forces de l'ordre sur divers théâtres d'opération (en raison des actions des Gilets jaunes), nous pouvons compter cette année sur une mobilisation plus importante des forces de l'ordre que celle de l'année passée. 

Selon le préfet, les services de renseignement sont également particulièrement actifs, 180 personnes dans le Bas-Rhin sont actuellement inscrites sur le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation

Il a été rappelé quelques conseils utiles : ne pas s'éloigner de ses bagages, signaler au 17 tout fait ou comportement suspect et se prémunir contre les pickpockets en prêtant une attention particulière à ses effets personnels