Hommage national aux Invalides aux 13 soldats tués au Mali

2 décembre 2019 à 13h15 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
Des centaines de personnes se sont pressées sur le pont Alexandre III pour applaudir le cortège./@Et

Un hommage national est rendu ce lundi aux 13 militaires français tués au Mali. Parmi eux, le lieutenant Pierre-Emmanuel Bockel, le fils cadet de l’ancien ministre et sénateur Jean-Marie Bockel.

La cérémonie aux Invalides à Paris est présidée par Emmanuel Macron. " La liberté a souvent le goût du sang versé, […] le drame qui s'est noué lundi l'a tragiquement rappelé » a déclaré Emmanuel Macron, en faisant le récit du drame. Les treize cercueils des militaires français morts au Mali sont arrivés dans la cour des Invalides. Des centaines de personnes se sont pressées sur le pont Alexandre III pour applaudir le cortège.

Le Mulhousien Pierre-Emmanuel Bockel n’avait que 20 ans quand il s’était engagé dans l’armée. Il devait se marier l’an prochain et allait devenir prochainement père de famille.

"Le coeur des Mulhousiens saignent devant cette tragédie", avait précisé la maire de Mulhouse Michèle Lutz. Dans un communiqué, Michèle Lutz avait déclaré : "Mes pensées accompagnent tout particulièrement Marie-Odile et Jean-Marie Bockel directement frappés par ce drame avec la disparition de leur fils, le lieutenant Pierre-Emmanuel Bockel. Nous pleurons des héros qui s’étaient engagés pour lutter contre le terrorisme à travers des opérations difficiles, et qui ont donné leur vie pour défendre des valeurs universelles de paix."