Dans les ateliers Bugatti à Molsheim

11 février 2020 à 16h42 par Rédaction

TOP MUSIC
La Bugatti Chiron possède 1 500 chevaux. Elle atteint les 100km/h en 2,5 secondes seulement. / @Top

À l'occasion de la visite de la préfète du Grand-Est et du Bas-Rhin Josiane Chevalier à l'usine Bugatti à Molsheim, nous avons pu découvrir les ateliers de la célèbre marque automobile. Le groupe a présenté la production de la Bugatti Chiron. 

La visite commence avec un bref rappel historique. De la première participation d'une Bugatti aux 24heures du Mans en 1923 au rachat du groupe en 1998 par Volkswagen, Christophe Piochon, directeur général de Bugatti, raconte l'évolution de la marque. Puis, il en vient très vite au dernier modèle : la Bugatti Chiron

Nous produisons chez Bugatti automobiles à peu près 90 voitures par an. Actuellement, nous produisons la 250ème voiture, donc la moitié des Chiron ont été produites. Nos voitures Bugatti modernes sont vendues un tiers aux E-U, un gros tiers en Europe et un petit tiers au Moyen Orient et au Japon / Christophe Piochon, directeur général de Bugatti Automobiles

Entre deux Bugatti de collection, la préfète Josiane Chevalier nous explique pourquoi elle souhaitait visiter l'usine Bugatti :

Je souhaitais faire un déplacement sur le thème du développement économique et de l’innovation. Et surtout, j’avais envie de connaître et de visiter cette entreprise qui apporte beaucoup au territoire. Cela fait partie des fleurons pour la région mais même bien au-delà de la région parce que la marque Bugatti est connue au-delà des frontières du Grand Est. À travers cet exemple familial français, mettre en avant vraiment l’esprit d’innovation qui est essentiel pour la vie d’une entreprise. / Josiane Chevalier, préfète du Grand-Est et du Bas-Rhin

 

Ensuite, nous nous dirigeons à l'atelier. 24 personnes y travaillent et montent le denier modèle de la marque : la Bugatti Chiron. Une fois prêtes, elles sont testées à 300 km/h sur les pistes de l'aéroport de Colmar. En moyenne, il y a un délai d'un an et demi entre la commande d'une de ces voitures de luxe et sa livraison. Il faudra également compter près de 2,8 millions d'euros HT pour s'offrir un de ces modèles.

Une fois la visite terminée, Christophe Piochon se confie sur les actualités de la marque et les objectifs de 2020 :

Pour 2020, nous planifions de produire à nouveau 90 véhicules. Cette année, nous allons livrer les premières Divo et bien sûr une nouveauté qu’on vous présentera à Genève dans quelques jours. / Christophe Piochon, directeur général de Bugatti Automobiles

Enfin, le directeur général de la marque a évoqué brièvement l'ouverture la semaine dernière de la nouvelle concession Bugatti à Neuilly-sur-Seine :

C’est important pour notre marque d’avoir bien sûr un concessionnaire en France. C’est un plaisir de voir un tel beau salon qui représente en plus notre nouveau design pour les salons Bugatti / Christophe Piochon, directeur général de Bugatti Automobiles