Affaire Naomi : le SAMU 67 pointé du doigt

Publié le 09/05/2018 à 10:43

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Affaire Naomi : le SAMU 67 pointé du doigt Naomi Musenga / @Facebook

Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg ouvrent une enquête suite au décès de Naomi. La jeune femme avait tenté d'obtenir de l'aide du Samu, en vain. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn apporte son soutien à la famille et condamne ce dysfonctionnement. L'opératrice téléphonique du Samu  a été suspendue à titre conservatoire.

Le 29 décembre, Naomi, 22 ans, contactait les pompiers pour des fortes douleurs au ventre et des pertes de sang. Un appel en vain, puisqu’elle n’a pas été prise au sérieux. Elle a même été moquée par les opératrices du Samu qui ont refusé de lui envoyer une ambulance, lui recommandant à plusieurs reprises de contacter SOS Médecins... Naomi a réussi à contacter un proche qui l'a retrouvée en sang, dans son appartement. Elle est décédée quelques heures plus tard à l'hôpital.

Sa famille a porté plainte auprès du Procureur de la République de Strasbourg et veut savoir pourquoi il n’y a pas eu de prise en charge directe. L’appel de Naomi au Samu a été rendu public par le site Heb'di, un moyen pour la famille de dénoncer cette non-assistance à personne en danger. 

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, apporte son soutien à la famille et demande une enquête

Le parquet de Strasbourg a ouvert ce mercredi après-midi une enquête préliminaire pour "non-assistance à personne en péril".

L'opératrice téléphonique du Samu a été suspendue à titre conservatoire, décision de Christophe Gautier directeur des Hôpitaux universitaires de Strasbourg. Réaction au micro d'Anne-Sophie Martin.

On ne peut pas écouter cette bande sonore sans être saisi par ce ton inadapté et cinglant

Les Hôpitaux universitaires de Strasbourg rendront les conclusions de l’enquête à la famille le 23 mai prochain.


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.