Coronavirus : 11 cas dans le Grand Est dont 8 en Alsace

2 mars 2020 à 20h58 par Rédaction

TOP MUSIC
Le CHU de Strasbourg dispose de 5 chambres à pression négative et d'une vingtaine avec sas pour accu

Lors d'un point presse ce lundi soir à l'hôtel du préfet à Strasbourg, l'Agence régionale de santé a dressé un dernier bilan de la situation de l'épidémie dans le Grand Est : il y a 11 cas dans la région dont 8 en Alsace. 

L'ARS a détaillé les différents cas en Alsace. Le premier et le deuxième cas concernent un homme et sa compagne de Molsheim. Le premier cas confirmé est un habitant du Bas-Rhin, âgé de 36 ans, de retour d’un séjour en Lombardie. Il avait été signalé positif le mercredi 26 février et est depuis hospitalisé au CHU de Strasbourg.
La compagne du patient, âgée de 32 ans, a également été prise en charge au CHU de Strasbourg, ce samedi 29 février dans l’après-midi, après confirmation biologique de la présence du virus Covid 19. L’état de santé de la patiente, comme celui de son compagnon, n’inspire aucune inquiétude.

Les cas 3, 4, 5, 6 concernent une famille de Hésingue dans le Haut-Rhin. Il s’agit d’une femme, âgée de 27 ans et de ses deux enfants âgés d'un an et cinq ans. Le grand-père âgé de 57 ans a également été contaminé
Ils sont actuellement hospitalisés au CHU de Strasbourg. Leur état de santé n’inspire pas d'inquiétude. Les personnes ayant été en contact avec ces cas ont été identifiées par l’ARS et Santé publique France et font l’objet d’un suivi quotidien.

Les cas 7 et 8 concernent une famille originaire du Bas-Rhin. Il s'agit d'un homme de 49 ans et de son fils de 14 ans. Ils auraient été en contact avec une personne de l'Oise hospitalisée à Amiens. 

kk

Lors de la conférence de presse ce lundi à Strasbourg, étaient notamment présents Christophe Lannelongue, directeur général de l’Agence régionale de santé - Jean-Marc Huart, recteur de la région académique Grand Est - Christophe Gautier, directeur général des hôpitaux universitaires de Strasbourg. / @Topmusic

Un confinement maximal

Lors du point presse, Christophe Gautier, le directeur général des Hôpitaux universitaires de Strasbourg a présenté les étapes de prise en charge des patients. Il a rappelé en premier lieu que chaque personne suspectée d'être porteur du coronavirus devait appeler le 15 et ne pas se rendre aux urgences. Le Samu se met ensuite en relation avec le service des maladies infectieuses et le patient est transporté de façon à éviter tout contact. Au CHU de Strasbourg, une zone spéciale de dépistage a été mise en place, elle est directement accessible par l'extérieur de l'hôpital. Le dépistage dure environ quatre à cinq heures. Si une personne est positive et nécessite d'être hospitalisée, elle est placée dans une chambre adéquate. Soit dans une chambre à pression négative, c'est-à-dire une chambre où l'air ne peut pas sortir, soit une chambre à sas. Enfin, quand le patient ne montre plus de signe préoccupant, il peut être renvoyé chez lui pour qu'il y soit encore quelques jours confiné et toujours suivi médicalement. "C'est un circuit fermé" précise Christophe Gautier, directeur général des Hôpitaux universitaires de Strasbourg.

Ils peuvent rentrer chez eux quand il n'ont plus de signes cliniques (toux, fièvre) / Yves Hansmann, professeur du service des maladies infectieuses et tropicales des hôpitaux universitaires de Strasbourg

Des voyages scolaires annulés

Jean-Marc Huart, recteur de la région académique Grand Est, a lui fait un point sur la situation en milieu scolaire. Il a évoqué des mesures dites "évolutives et anticipatrices" qui peuvent donc varier en fonction de l'avancement du virus en France. Il a tout d'abord annoncé la suspension de tous les voyages scolaires vers l'étranger et vers les villes "clusters" (les villes où le virus se propage). 70 voyages ont déjà été annulés sur le Grand-Est. Tous les élèves et professeurs qui sont encore en voyage dans des zones à risque, sont rapatriés progressivement. Enfin, concernant les élèves en situation d'éloignement, c'est-à-dire ceux en quarantaine pour les 14 jours conseillés, ils sont accompagnés, via les espaces numériques et avec l'aide du Cned, c'est "la continuité scolaire qui est assurée", a précisé Jean-Marc Huart.

10 à 20 tests par jour au CHU de Strasbourg

Au CHU de Strasbourg, plus de 100 appels liés au coronavirus sont traités quotidiennement. Ces appels génèrent environ entre 10 à 20 tests au quotidien. Dans la plupart des cas, ces tests se révèlent négatifs.