Coronavirus : 6 nouveaux décès en Alsace

11 mars 2020 à 13h13 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
Photo d'illustration coronavirus / @Pixabay

Six nouveaux décès ont été relevés ce mercredi 11 mars en Alsace. Il y a 359 cas confirmés dans le département du Haut-Rhin, soit une augmentation de 99 cas en 24 heures, et 108 cas dans le Bas-Rhin. Au total, 9 décès en Alsace depuis le début de l'épidémie. 

Article actualisé ce jeudi 12 mars à 8h. Selon le communiqué de la préfecture du Bas-Rhin, trois patients sont décédés dans le Bas-Rhin : respectivement âgés de 89 ans, de 73 ans et de 92 ans, ils étaient originaires du Bas-Rhin. Dans le Grand Est, un patient âgé de 38 ans, originaire de la Marne, est également décédé ce mercredi.

Article actualisé ce mercredi 11 mars à 20h. Selon le communiqué de la préfecture du Haut-Rhin, trois nouveaux décès sont à déplorer dans le Haut-Rhin : il s’agit de personnes âgées de 79, 80 et 81 ans, ce qui porte le nombre total de décès à 6 personnes depuis l’apparition du foyer de contamination dans le Haut-Rhin

Le Haut-Rhin est toujours classé au stade 2 renforcé.


Un troisième décès dû au coronavirus a été relevé le 10 mars en Alsace. Le patient décédé ce mardi 10 mars, âgé de 63 ans, était originaire du Haut-Rhin. Ce mercredi matin, il y a 260 cas du Covid-19 identifiés dans le Haut-Rhin et 104 cas dans le Bas-Rhin.

Dans les DNA, l’Agence régionale de santé (ARS) a précisé que le nombre de personnes atteintes du coronavirus est sous-estimé, parce qu’il n’y a plus de dépistage automatique dans le Haut-Rhin. 

Par aillleurs, le centre 15 du Haut-Rhin est submergé d’appels, avec un record de 1 900 appels, ce lundi 9 mars dans le Haut-Rhin. L'appel à la réserve sanitaire annoncée par le gouvernement doit répondre aux besoins des centres 15.

Selon la CGT, un salarié du service logistique-montage du site Peugeot Citroën de Mulhouse est hospitalisé en service de réanimation à l’hôpital de Mulhouse. Le salarié est à l'arrêt depuis le 2 mars. 

Concernant la scolarisation des élèves dans le Haut-Rhin

Le rectorat souligne une très forte mobilisation des équipes éducatives pour la mise en place de la continuité pédagogique. Les enseignants s’organisent au sein des établissements, avec les familles, et de nombreuses initiatives locales sont prises, afin de transmettre par voie électronique ou par courrier les travaux aux enfants à domicile.

L’organisation des élections municipales dans le Haut-Rhin

Le communiqué de la préfecture du Haut-Rhin précise que des mesures simples permettent la fréquentation sans risque des bureaux de vote et des mesures de facilitation des procurations permettent à tous de voter les 15 et 22 mars.

Le préfet a envoyé à tous les maires du département la circulaire du ministre de l’intérieur visant à garantir la tenue du scrutin et à assurer la santé des électeurs et des responsables des opérations électorales au sein des bureaux de vote.

Outre l’objectif principal de combattre la propagation du virus, ces dispositions contribuent également à rassurer la population : "Voter est sans danger"

- tous les bureaux de vote seront ouverts

- les situations de promiscuité prolongée devront être évitées

- les affiches sur les gestes barrières et sur les bons comportements à adopter dans un bureau de vote devront être apposées et visibles du public

- un point d’eau ou du gel hydro-alcoolique devra être mis à disposition

- le bureau de vote devra être nettoyé et désinfecté avant et après chaque scrutin

- il est en outre recommandé, dans les bureaux de vote dotés de machines à voter, de laver les machines toutes les demi-heures

- se laver régulièrement les mains reste le meilleur moyen de prévenir la propagation du Covid-19

- il est recommandé aux électeurs d’apporter leur propre stylo pour signer.

Parallèlement, des dispositions particulières ont été prises pour faciliter le vote par procuration :

  • des personnes en confinement ou en quarantaine,
  • des personnes plus vulnérables au virus.

Dans le premier cas, la personne compétente pour recevoir la procuration pourra se déplacer, au domicile de l’électeur, pour recueillir le document signé par lui.

Dans les hébergements collectifs, les directeurs ou un de leurs agents peuvent être désignés comme délégué d’un officier de police judiciaire pour recueillir les procurations.