Coronavirus : rassemblement de plus de 50 personnes, désormais interdit dans le Bas-Rhin

Publié le 13/03/2020 à 11:13 - Mise à jour le 13/03/2020 à 16:12

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Coronavirus : rassemblement de plus de 50 personnes, désormais interdit dans le Bas-Rhin Conférence de presse avec la préfète Josiane Chevalier et l'Agence régionale de santé Grand Est / @Top Music

Nouvelles mesures exceptionnelles dans le Bas-Rhin, face à la propagation de l’épidémie du Covid-19.  Comme dans le Haut-Rhin, les rassemblements de plus de 50 personnes sont désormais interdits dans le Bas-Rhin, avec exception pour commerces, restaurants, bars, obsèques et mariages.  

 

Ce qui veut dire que de nouveaux événements culturels et sportifs vont être prochainement annulés dans le Bas-Rhin. Un arrêté préfectoral a été signé par la prèfète du Bas-Rhin pour interdire les rassemblements de pus de 50 personnes. 

 

Au 12 mars, 157 cas confirmés de Covid-19 ont été recensés par l’Agence régionale de santé, soit une augmentation de 45% en une journée, répartis sur l’ensemble du département. 30 personnes sont actuellement en réanimation et 4 personnes sont décédées dans le Bas-Rhin depuis le déput de l'épidémie.

 

La médecine de ville est en train de monter en puissance a précisé, l’Agence régionale de santé Grand Est, en conférence de presse ce vendredi matin à Strasbourg. La distribution de masques aux médecins généralistes doit se faire mercredi au plus tard dans le Bas-Rhin, a indiqué le directeur général de l'ARS Grand Est.

On ne peut pas aujourd'hui gérer la crise sans un engagement massif de la médecine de ville. À Mulhouse, on a déjà distribué 3 000 masques aux professionnels de ville (médecins, infirmières, pharmaciens). / Christophe Lannelongue, directeur général de l'ARS Grand Est.

Il y a plus d’une trentaine de patients en réanimation actuellement au CHU de Strasbourg et plus de 60 personnels soignants ont été déclarés positifs au Covid-19. Pour l’instant, la situation reste néanmoins maîtrisée, selon Christophe Gautier, directeur des hopitaux universitaires de strasbourg :

Nous ne sommes pas débordés même s'il y a de la tension bien évidemment. Mais comme nous avons pris des mesures anticipées notamment de déprogrammation d'activités non urgentes, nous faisons face aujourd'hui à notre mission d'accueil de l'ensemble des patients.

Une continuité pédagique assurée

La décision de fermeture des écoles et des établissements scolaires du second degré va impacter toute la population, a signalé Anne-Marie Bazzo, directrice des services départementaux de l'éducation nationale du Bas-Rhin. Mais les élèves seront quand même suivis et accompagnés, a-t-elle ajouté :

Cela peut être par mail. On envisage aussi une organisation plus classique basée sur des documents papiers. Mais le numérique sera utilisé dès que cela est possible via le CNED et les classes virtuelles. On fera au mieux pour que le lien soit maintenu quelles que soient les modalités mises en oeuvre.

Le Racing ne jouera pas ce samedi contre Dijon à huis clos à la Meinau. La Ligue de football professionnel a annoncé ce vendredi la suspension de la Ligue 1 et de la Ligue 2 avec effet immédiat. Il n'y aura donc pas de matchs ce week-end et jusqu'à nouvel ordre.


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.